Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ISCAM > Célébration de la fête du Saint Sacrement

Les chrétiens ont été invités à toujours être unis en Jésus-Christ

 

DSC05628A l’occasion de la fête du Saint Sacrement, le dimanche 18 juin 2017, les aumôneries de l’armée nationale et de la police se sont réunies à l’Institut supérieur des cadres militaires (Iscam) pour la célébrer ensemble. Les cérémonies ont été rehaussées par la présence de la l’archevêque du diocèse de Bujumbura ainsi que de grandes personnalités du pays dont la Deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, le ministre de la Sécurité publique, le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, le président du parti CNDD- FDD, les hauts gradés de l’armée et de la police, etc.

 

Depuis l’année 2005, c’est devenu une coutume pour les corps de défense et de sécurité de célébrer ensemble cette fête du Saint Sacrement. Cette année, ces cérémonies ont eu lieu à l’Iscam et la messe a été dite par l’archevêque du diocèse de Bujumbura, Mgr Evariste Ngoyagoye. Son homélie était centrée sur le souvenir en Dieu pour ce qu’il a fait pour chacun et pour le pays et sur le fait d’être unis en Jésus Christ. Ainsi, il a invité chaque chrétien à se souvenir de ce que Dieu a fait pour lui et pour notre pays comme l’a fait Moïse en invitant les Israélites à se souvenir toujours de Dieu pour tout le bien qu’il leur a fait. 

Mgr Ngoyagoye a aussi demandé aux chrétiens d’être unis en Jésus-Christ, car ils forment un seul corps en Lui car Il vit en eux. « C’est cette unité que nous devons toujours sentir, car c’est Jésus qui nous unit». Il a ainsi exhorté les chrétiens à renforcer toujours cette unité.

Le chef de l’Etat félicite les corps de défense et de sécurité

Outre les enseignements du jour, ces cérémonies ont été aussi caractérisées par des discours de différentes autorités. Ainsi, le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Emmanuel Ntahomvukiye a remercié le Dieu Tout Puissant pour avoir fait que les militaires et les policiers se réunissent pour célébrer cette fête. Il a aussi salué le fait que l’archevêque du diocèse de Bujumbura se joint toujours aux militaires et policiers à chaque fois qu’ils célèbrent ensemble cette fête.
De son côté, le ministre de la sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni, transmettant le message du chef de l’Etat aux corps de défense et de sécurité, a indiqué qu’il les félicite pour la célébration de cette fête tout en indiquant que même s’il était absent physiquement, il était avec eux spirituellement. Il a aussi souligné qu’il les soutient dans leurs activités quotidiennes tout en leur souhaitant que cette fête soit pour eux une occasion d’augmenter leurs efforts dans l’accomplissement de leur mission.

« Dieu a voulu montrer que le bien triomphe toujours du mal

Dans son discours, le ministre Bunyoni a, lui aussi, salué la présence de l’archevêque de Bujumbura et des différentes autorités dans la célébration de cette fête. Selon lui, contrairement à l’année 2015 où les corps de défense et de sécurité n’ont pas pu célébrer cette fête à cause de la crise, il a souligné que cette année Dieu a voulu montrer que le bien triomphe toujours sur mal en leur permettant de la célébrer dans la tranquillité.
A l’image de Jésus Christ qui s’est donné sur la croix pour le monde, il a salué les efforts fournis pas ces corps et le fait qu’ils se donnent, voir meurent, pour le pays et pour le peuple burundais. Il a ainsi souhaité que cette fête soit pour les corps de défense et de sécurité une occasion de méditer sur ce don que Dieu leur a accordé de se donner pour les autres.
Astère Nduwamungu

Ouvrir