Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Naissance des jumeaux> Son impact sur la famille et l’entourage

Elever les jumeaux nécessite l’aide de tout le monde

 

Dans la famille, la naissance des jumeaux est en quelque sorte une chance car ce n’est pas un cas général dans toutes les familles. Toutefois, cette chance, si elle arrive involontairement, elle n’est pas préférée car difficile à gérer. Les familles pauvres souffrent quand il leur arrive la chance de mettre au monde des jumeaux.

 

Même si l’arrivée d’un nouveau-né est d’une grande joie dans la famille, il y a des cas où cette joie ne dure pas longtemps. C’est le cas de la naissance des jumeaux. Il est vrai, quand une femme accouche sans y perdre sa vie, on se réjouit dans la famille ; on dit en kirundi : « Yasimvye imanga». Après l’accouchement, la famille commence une grande charge d’élever cet enfant qui n’est pas facile chez les familles pauvres. Si la femme met au monde des jumeaux, cette charge devient double.
Élever les jumeaux dès la naissance jusqu’à 2 ans n’est pas une chose facile. Des fois, on a besoin d’aide de la part de son entourage et, si possible, de l’Etat. Le lait maternel est destiné à un seul enfant. S’il arrive de naître des jumeaux, bien entendu il faut un supplément au lait maternel pour garder la croissance de ces derniers ; on a besoin du lait, du sucre ... pour la femme allaitante. On n’oublie pas non plus les habits pour les enfants et leur mère. Pour les familles dont la vie est précaire, avoir tout le nécessaire n’est pas facile si elles ne sont pas aidées par l’entourage.
En plus des cas ci-haut cités, un autre problème sérieux se pose : celui de la garde de ces enfants. Si on n’a pas d’autres enfants, on est obligé de chercher une autre personne qui vient en aide. A ce problème, c’est la famille de la femme ou du mari qui intervient en envoyant un de ses membres pour aider à garder les jumeaux. Ça peut aussi être un voisin. Il y a des cas où un enfant de cette famille abandonne l’école pour aider sa mère à garder les jumeaux.
En définitive, les jumeaux, quand ils sont encore petits, sont considérés comme une charge pour la famille et son entourage. Mais après avoir grandi, ils deviennent comme une fleur car, agréables à voir. On commence à désirer avoir cette chance un jour.

Eric Sabumukama (Stagiaire)

Ouvrir