Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

12 JUIN>Journée mondiale contre le travail des enfants

Sous le thème : « Dans les conflits et catastrophes, protégeons les enfants du travail des enfants »

 

Chaque année, le monde célèbre la Journée internationale contre le travail des enfants. Cette année, la journée se concentre sur le sort des enfants travailleurs domestiques, qui sont parmi les plus exploités et abusés. Et selon Déo Mbonimpa, directeur des normes et législations du travail au ministère de la Fonction publique du travail et de l’emploi, il a indiqué que le gouvernement du Burundi célébrera cette journée dédiée à la lutte contre le travail des enfants, le lundi 12 juin 2017, sous le thème général : « Dans les conflits et catastrophes, protégeons les enfants du travail des enfants ».

 

L'Unicef reconnaît que, partout dans le monde, des millions d'enfants travaillent pour aider leur famille, mais ce travail devient inacceptable quand les enfants sont trop jeunes, victimes d'abus ou d'exploitation quand ils devraient plutôt être à l'école. L'Unicef met également en lumière l'étendue choquante de la maltraitance des enfants qui travaillent dans des conditions dangereuses.
« Nous ne sommes pas naïfs au point de dire que les enfants ne devraient pas travailler», a déclaré Susan Bissell, Chef de la protection de l'enfance à l’Unicef. « Toutefois, lorsque les enfants sont contraints à des formes de travail dangereux, quand ils manquent l'école et quand ils sont en danger que leur santé et leur bien-être soient altérés, ils doivent être retirés de ces situations».
L'organisation internationale du travail (OIT) a, en plus, publié un nouveau rapport interpellant toutes les nations à éliminer le travail des enfants dans le travail domestique et protéger les jeunes travailleurs contre les conditions de travail abusives, qui explique que des millions d'enfants, principalement des filles, sont soit en-dessous de l’âge légal de travailler, travaillent dans des conditions dangereuses, ou dans des circonstances équivalant à l'esclavage.
Ce même rapport affirme que les travailleurs domestiques sont parmi les plus exploités et maltraités. De plus, de nombreux enfants travaillant comme domestiques vivent aussi avec leur employeur, ce qui les rend très vulnérables aux abus sexuels, à la violence et à la traite.
Avit Ndayiragije

 

Ouvrir