Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Circulation routière> Panneaux de signalisation

L’entretien et la maintenance ne semblent pas être une préoccupation !

 

DSC05416Les services chargés du roulage, de la circulation et de la sécurité routière sont là, mais dans certaines situations, on peut se demander où ils sont vraiment. Parlons aujourd’hui des signaux routiers, précisément des panneaux de signalisation. Les panneaux sont souvent installés, les sens de circulation sont souvent changés et les conducteurs sont souvent pris de confusion. Mais, cela ne cause pas de problème, le grand danger réside au niveau des panneaux qui s’écroulent, ou qui disparaissent. Ces services ferment les yeux devant cette situation, avant que des accidents, dont la responsabilité peut être partagée, se produisent pour se réveiller et remarquer le manquement.

 

On dirait que dans une certaine mesure, les conducteurs de véhicule sont laissés à leur sort pour ce qui est de l’alternance. En effet, il y a plein de croisements de routes où il n’y a vraiment pas de signalisation. Je reviens pour la nième fois sur le cas du croisement du boulevard du 28 novembre et la chaussée prince Louis Rwagasore au niveau de la Nonciature. Pour savoir qui doit passer le premier, il faut l’avoir appris par oreille ou l’avoir remarqué chez les autres qui auraient emprunté cette zone bien avant que les panneaux de signalisation ne disparaissent. Les restes de ces panneaux constituent malheureusement un danger pour les piétons qui risquent de se heurter sur eux. Mieux vaut les remplacer ou tout simplement les arracher complètement, car ils ne servent plus à rien. A d’autres endroits, les panneaux se sont écroulés et ne sont pas rétablis dans leur position. On se demande qui doit faire quoi pour éviter les accidents. La Police doit veiller sur les installations, et bien entendu sur leur entretien. Mais, les conducteurs doivent de leur côté garder à l’esprit que ‘la priorité n’est pas la sécurité’, pour conduire prudemment. Mais, dans tous les cas, il faut une référence, une chose matérielle, qui parle sans faire aucun bruit, « une signalisation routière». Le pays est aujourd’hui membre des communautés régionales. Les usagers des routes qui viennent des pays membres ont besoin de ces signalisations pour savoir quoi faire à certains endroits comme aux croisements, écoles, hôpitaux et autres.

Alfred Nimbona

Ouvrir