Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

RELIGION> Le mois de Ramadhan

«Les musulmans burundais doivent mettre de côté ce qui pourrait les diviser»

 

Depuis le 27 mai 2017, les musulmans ont commencé le mois de Ramadhan. Pendant ce mois, les musulmans doivent jeûner et accomplir beaucoup plus de recueillements. Cela ressort de l’entretien mené avec l’un des responsables de l’Islam au Burundi, Haruna Nkunduwiga.

 

DSC05501Haruna Nkunduwiga (H. N.) a répondu aux questions de la rédaction du journal Le Renouveau (L. R.), le jeudi 1er juin 2017.

L. R. : Qu’est-ce que le mois de Ramadhan ?

H. N. : Le mois de Ramadhan est le mois au cours duquel les musulmans passent trente jours à jeûner ou à se priver des divertissements hors des limites mais aussi de tout ce qui peut les distraire.

L. R. : De quoi se compose le mois
de Ramadhan ?

H. J. : Le mois de Ramadhan se compose de différentes obligations. Les musulmans invoquent beaucoup plus le Tout Puissant pour qu’il leur pardonne les pêchés de toute une année parce qu’on peut même pécher sans le vouloir même s’il y en a qui le font avec préméditation. Pendant ce mois, les musulmans doivent se mettre ensemble et être unis. Cette union est basée sur plusieurs choses ; non seulement on partage quand on doit rompre le jeûne le soir après 18 heures, mais aussi cela permet aux musulmans de voir comment venir en aide aux gens plus démunis. Les musulmans doivent aussi se pardonner les uns les autres et rendre visite aux gens qui souffrent dans les hôpitaux, à de gens qui croupissent dans les prisons. Les musulmans ne sont pas privés des activités de tous les jours mais ils doivent passer la journée à travailler comme d’habitude mais, alors, le soir ils intensifient beaucoup plus les invocations en plus des cinq piliers quotidiens.

L. R. : Pourquoi les musulmans doivent-ils jeûner pendant le mois de Ramadhan ?

H. N. : C’est une obligation de Dieu qui figure dans le livre saint « Le Coran». Le jeûne au cours du Ramadhan est un des piliers de l’Islam. Le premier étant la reconnaissance de l’existence d’un seul Dieu ; le deuxième est faire cinq prières quotidiennement ; le troisième est le jeûne pendant le mois de Ramadhan ; le quatrième est le pèlerinage à la Mecque et le cinquième est l’aumône.

L. R. : Y a-t-il des actes spécifiques que les musulmans burundais peuvent faire pendant le mois de Ramadhan ?

H. N. : Les musulmans burundais doivent mettre de côté ce qui pourrait les diviser car il est dit que les musulmans qui seraient en conflit ne devraient pas passer trois jours sans régler le différend. Les musulmans considérés comme des leaders iront en répondre le jour du jugement, ce qui fait qu’ils feront tout pour avoir suffisamment de provisions.

Propos recueillis par
Eric Mbazumutima

Ouvrir