Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

EGLISE CATHOLIQUE> La fête de Pentecôte

Elle rappelle aux chrétiens la descente du Saint Esprit sur les apôtres

 

IMG 3231La fête de Pentecôte se célèbre cinquante jours après la résurrection du Seigneur. Elle rappelle aux chrétiens la descente du Saint Esprit sur les apôtres. Le comportement des fidèles, c’est de toujours avoir l’esprit d’humilité en se rappelant qu’ils ne peuvent rien faire sans cette force, sans la grâce, sans charisme donné par le Saint Esprit.

 

Dans un entretien que l’Abbé Casimir Nkengurutse, Aumônier des mouvements d’action catholique et des groupes de prière à la paroisse Saint Michel, a accordé à la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau, il a indiqué que, dans Pentecôte, il y a le mot « penta » qui signifie cinquante. Pentecôte signifie alors les cinquante jours que dure la période pascale qu’on appelle cinquantaine pascale. C’est une fête alors qui se célèbre cinquante jours après la résurrection du Seigneur. Avant de célébrer cette fête, il y a la fête d’Ascension qui se célèbre au quarantième jour après la résurrection du Seigneur qui signifie la montée de Jésus au ciel.
« Avec cette montée, Jésus a promis qu’il doit envoyer l’Esprit Saint aux apôtres. Il a ordonné qu’ils restent en Galilée en ville en attendant la force du Saint Esprit qui va fortifier ses disciples pour qu’ils aillent proclamer la bonne nouvelle et afin qu’ils deviennent des vrais témoins de la résurrection du Seigneur. Cette fête rappelle aux chrétiens la descente du Saint Esprit sur les apôtres. Quand Jésus a promis aux apôtres le Saint Esprit, le Paraclet, il a ordonné qu’ils restent là- bas. Ils sont allés en Galilée dans la maison en étage où ils sont restés pendant dix jours. Ces derniers s’ajoutent aux quarante jours et font cinquante jours. Au cinquantième jour, lorsqu’ils étaient ensemble, ils ont vu des miracles, le Saint Esprit qui descendait sous forme de flammes et ils ont commencé à parler en langues. Après cet événement, ils ont commencé à enseigner partout en Galilée, à Jérusalem jusqu’aux extrémités de la Terre comme c’était ordonné par Jésus », a précisé Abbé Nkengurutse.

Prier avec Marie et en union avec toute l’Eglise

Abbé Nkengurutse a fait savoir que la fête de Pentecôte n’a pas été célébrée directement après la résurrection du Seigneur ni même après l’arrivée du Saint Esprit. Mais c’est juste après longtemps au quatrième siècle à Rome. Avant, la veille de Pentecôte, ils célébraient des sacrements d’initiation qui aidaient les chrétiens, les baptisés à entrer réellement dans la vie de chrétiens, de fidèles. Mais on a vu qu’il y a nécessité de rappeler aux chrétiens cet événement qui a eu lieu, donc l’avènement du Saint Esprit aux apôtres, c’est là où on avait commencé à célébrer la fête de Pentecôte comme solennité de Pâques.
«Les apôtres quand ils étaient à Jérusalem, ils étaient avec la vierge Marie, mère de Jésus. Ils étaient dans la maison, ils priaient ensemble en attendant l’arrivée du Saint Esprit. Aujourd’hui, on peut dire aux chrétiens qui se préparent à la fête de Pentecôte d’être toujours avec la vierge Marie, de prier avec Marie et en union avec toute l’Eglise, toujours en se rappelant qu’ils ne peuvent rien faire sans cette force du Saint Esprit. Le comportement des fidèles, c’est de toujours avoir l’esprit d’humilité en se rappelant qu’ils ne peuvent rien faire sans cette force, sans la grâce, sans le charisme donné par le Saint Esprit. Il faut toujours prier avec Marie et en union avec l’Eglise en attendant l’arrivée du Saint Esprit, l’arrivée du paraclet, la force de Dieu qui vient nous aider à témoigner, à être des vrais témoins de la résurrection du Seigneur », a dit l’abbé Nkengurutse.

Emelyne Iradukunda

Ouvrir