Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Fête de Pâques> A la cathédrale Regina Mundi

« Une nouvelle vie commence dans nos familles respectives »

 

DSC04291Les chrétiens du monde entier ont célébré le dimanche 16 avril 2017 la fête de Pâques. Ainsi, les Burundais n’ont pas manqué à ce grand rendez-vous et se sont joints aux autres pour la célébrer. C’est dans cette optique que notre rédaction s’est rendue à la paroisse cathédrale Regina Mundi pour s’enquérir de la situation. Cette fête nous rappelle la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts.

 

Les deux premières lectures se sont focalisées sur les actes des apôtres. Ces derniers font des témoignages sur la résurrection de Jésus-Christ. Il s’est présenté à eux pour leur montrer qu’il a vaincu la mort.
Dans son homélie, l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Evariste Ngoyagoye, a indiqué que comme c’était écrit, Jésus devait ressusciter d’entre les morts. Dans la Sainte lecture, on nous montre que Jésus est ressuscité dans Jean 20, 1-9. Ceux qui ont vu cela (Marie de Magdala, les disciples) ont donné des témoignages en annonçant la nouvelle. « Il s’agit d’une Alliance nouvelle qui commence avec la résurrection de Jésus et restera pour toujours », d’après l’Archevêque de Bujumbura.

Enlever le levain du mal et de la méchanceté dans nos cœurs

Mgr Ngoyagoye a également fait savoir que le dimanche est le jour du Seigneur et c’est ce même jour où Jésus a vaincu la mort. Les disciples étaient désespérés et ne savaient plus à quel saint se vouer. « Avec cette résurrection de Jésus, c’est une nouvelle vie qui commence. Nous sommes des témoins du travail accompli par le Seigneur. L’ancien levain a disparu, commençons alors cette vie dans notre vécu quotidien. Depuis le mercredi des cendres, il faut vous purifier et célébrer cette fête, non pas avec le levain du mal et de la méchanceté, mais avec le levain de la pureté et de la vérité », a-t-il souligné.
Et d’ajouter que nous venons célébrer Pâques avec un cœur purifié dans nos familles respectives. Jésus est vivant, d’où il y a eu une nouvelle vie avec sa résurrection. C’est aussi à ce moment que l’Eglise a vu le jour. Il a enfin souhaité une bonne fête à tous les chrétiens du monde.
Le jour de la Miséricorde sera le dimanche prochain. L’Archevêque de Bujumbura invite les chrétiens à célébrer ce jour en commémorant Pâques.
Yvette Irambona

Ouvrir