Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSOCIATION DES FEMMES INTWARI> Assistance à une famille de la commune Mabayi victime d’un écroulement d’une montagne


Des vivres et des matériels variés lui ont été offerts

 

aqsddev L’association des femmes Intwari est composée par les anciennes femmes combattantes et des épouses des anciens combattants. Elle a procédé dernièrement à l’assistance à une famille de la commune Mabayi en province de Cibitoke, victime d’un écroulement d’une montagne suite aux pluies diluviennes, à Mabayi. Les membres de cette association ont aussi procédé à l’échange des vœux de nouvel an et à la célébration de la Journée internationale de la femme.

 

 Sur la colline Gafumbegeti de la commune Mabayi en province de Cibitoke, la famille de Bosco Ndagijimana a perdu cinq enfants et tous les biens matériels suite à un écroulement d’une montagne provoqué par des pluies diluviennes. Cela s’est produit dans la nuit du 16 mars 2017.
Après avoir entendu cette triste nouvelle, l’association des femmes Intwari n’a pas croisé les bras. Elle a commencé à collecter ce qui pouvait aider cette famille victime du catastrophe naturel. L’association des femmes Intwari a pu donner à cette famille des vivres, comme le riz, les haricots, les poissons secs, l’huile de palme et de coton et des grains de maïs. En plus de cela, cette famille a reçu des savons de lessive, des gobelets, des bassins, des houes, des couvertures, des ustensiles, des assiettes et des pagnes. L’association a aussi donné de l’argent à cette famille pour pouvoir se procurer d’autres choses dont elle a besoin. Au nom de la présidente de l’association Angeline Ndayubaha qui était empêchée, la vice-présidente Solange Nkurunziza a promis à cette famille que l’association continuera à leur venir en aide.
De retour à Bujumbura, les membres de ladite association ont échangé des vœux de nouvel an tout en célébrant aussi la fête internationale de la femme. Dans son discours de circonstance, Angeline Ndayubaha , présidente de l’association a fait savoir que tout cela a été possible grâce à Dieu tout puissant . « Puisque nous sommes encore vivantes, c’est une bonne fête pour nous », a-t-elle dit.

Evelyne Habonimana (Stagiaire)

Ouvrir