Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

UNFPA- HCR> Assistance aux réfugiés congolaises citadines

Pour les encourager et se rassurer de leur dignité au Burundi

00aaxUNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) en collaboration avec le HCR (Haut Commissariat aux réfugiés) a donné une assistance aux réfugiés congolais citadins le lundi 27 février 2017. Ces activités étaient rehaussées par la présence du directeur de l’ONPRA et la directrice régionale de l’UNFPA.

Dans son mot de circonstance, la directrice régionale de l’UNFPA de l’Est et du Sud de l’Afrique, Julitta Onabanjo, a fait savoir que le Burundi fait partie des vingt-trois pays africains que l’UNFPA appuie. Elle a précisé qu’elle a déjà visité le camp des réfugiés se trouvant en Tanzanie. Elle a indiqué que l’objectif de sa visite au Burundi est de se rendre compte, de ses propres yeux, de l’état des lieux des réfugiés congolais se trouvant au Burundi. Elle a ajouté que c’est aussi pour encourager ces réfugiés, les soutenir et voir l’état des lieux de la santé de la reproduction et des violences basées sur le genre chez les catégories qui sont bénéficiaires de l’UNFPA. Elle a aussi mentionné qu’après avoir discuté avec les réfugiés citadins qui s’abritent dans les quartiers de la ville de Bujumbura, elle se réjouit que le gouvernement du Burundi essaie de faire de son mieux pour respecter la dignité et les droits de ces réfugiés.
Mme Onabanjo a en outre signalé qu’après avoir visité le camp des réfugiés se trouvant en Tanzanie et au Burundi, elle a compris que la situation de refuge n’a pas de frontière. Pour ce faire, personne ne peut dire qu’elle ne deviendra jamais un réfugié.
Elle a profité de cette occasion pour demander à tout un chacun de faire de son mieux pour respecter la dignité et les droits des réfugiés.
Les réfugiés congolais domiciliés dans les quartiers de la ville de Bujumbura qui ont répondu à cet appel ont d’abord remercié le gouvernement du Burundi pour avoir accepté de les accueillir. Ils ont ensuite manifesté leur sentiment de joie en signalant qu’ils sont très contents quand ils voient que les organisations internationales s’occupent d’eux.
Les cérémonies ont été clôturées par la remise de kits de dignité et des lampes solaires aux femmes et filles congolaises réfugiées.

Rose Mpekerimana

Ouvrir