Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Conflits familiaux> Le rôle des femmes leaders

Elles peuvent proposer des solutions avant d’aller se plaindre devant la justice

 

IMG 1314Dans la société, des conflits familiaux causés par des raisons diverses peuvent exister. Les femmes leaders ont un grand rôle à jouer. Ceci parce qu’elles sont proches de la population et travaillent en étroite collaboration avec elle. Elles peuvent dans ce cas proposer des solutions à des problèmes avant que ces derniers ne soient transmis à la justice

 

Dans un entretien qu’elle a accordé au journal quotidien Le Renouveau, une femme leader dans la zone Kinama dans la commune de Ntahangwa, Denise Nijimbere, a fait savoir que dans son entourage, il est remarqué certains conflits familiaux. Ces derniers sont dus notamment à la mauvaise entente entre les conjoints. « Un père de famille peut être irresponsable et ne pas honorer ses devoirs. En plus, il rentre souvent tard dans la nuit. Par conséquent, il y a toujours des querelles dans ce foyer», a-t-elle fait savoir. Mme Nijimbere a précisé que, quand, dans ce foyer, personne n’accepte la faute, les femmes leaders interviennent dans le but de leur donner des conseils. Dans d’autres circonstances, des belles-filles et des belles-mères qui partagent une même parcelle ont tendance à avoir de petits conflits qui peuvent être normalement réglés par elles-mêmes. Mais, plus ces personnes ne trouvent pas de solutions à ces conflits, plus ces derniers s’accumulent et deviennent graves. Par la suite, elles se considèrent comme de vraies ennemies et ne se parlent même plus. «Dans cette famille, on y remarque toujours des querelles. Et si rien n’est fait, c’est tout l’entourage qui est directement touché », a-t-elle ajouté.
Notre source a ajouté que, pour une bonne entente dans la société, les femmes leaders essaient de trouver une solution à des problèmes qui se remarquent.
Néanmoins, Mme Nijimbere a signalé qu’il y a des cas où les femmes leaders sont débordées par certains conflits. Dans ce cas, elles conseillent aux concernés d’aller se plaindre devant la justice. Et, lorsque ces derniers ne savent pas par où commencer, les femmes leaders peuvent leur indiquer le lieu ou les accompagner pour leur faciliter la tâche.
Mme Nijimbere conseille à la population en général et à celle de la zone Kinama en particulier qu’avant d’aller porter plainte devant la justice pour de petits conflits, il faut d’abord chercher les leaders dans la communauté qui les écouteront et leur proposeront des solutions dans la mesure du possible.
ROSE MPEKERIMANA

Ouvrir