Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MAIRIE DE BUJUMBURA> Dysfonctionnement des feux tricolores

Des feux tricolores éteints, le mouvement de circulation gêné, Qu’en dire ?

0001a azazaDans certains endroits de la mairie de Bujumbura, les feux tricolores qui aident à réglementer la circulation routière et à faciliter la tâche des policiers de roulage sont déjà éteints. Le mouvement de circulation est gêné, si rien n’est fait dans l’immédiat, il faut s’attendre au taux élevé d’accidents. La rédaction du journal Le Renouveau l’a constaté le jeudi 2 janvier 2020 lors de son passage dans certains lieux où ces feux tricolores ont été installés.

Cela faisait quelques mois que l’on observe, en mairie de Bujumbura, des feux tricolores. L’installation de ces feux a permis de réglementer la circulation routière. Sans doute que les accidents de roulage avaient sensiblement diminué. Alors que les conducteurs  et les piétons qui, auparavant peinaient à s’y habituer, commencent  de fil en aiguille à saluer cette initiative, ces feux sont malheureusement endormis dans plusieurs lieux. Il reste à savoir si ces feux tricolores seront urgement réhabilités vu leur importance.
La situation telle qu’elle était le jeudi 2 janvier 2020Sur les lieux visités, quatre sur sept feux tricolores ne fonctionnent plus. Les feux se trouvant aux alentours du Café Gourmand et de la Bancobu fonctionnent même s’il y avait  au moins deux jours qu’ils ne l’étaient pas.La situation n’est pas la même au croisement de l’Avenue de la RDC et le boulevard de l’Uprona;  ces feux ne fonctionnent pas et les gens, sans savoir ce qui s’est passé, attendaient impatiemment le signal pour traverser avant de se rendre compte que les appareils étaient en panne. Selon nos sources, cette situation date depuis plus de deux semaines. Cette situation s’est également remarquée à la jonction du boulevard de l’Uprona avec l’avenue du peuple Murundi. Non loin de là, plus précisément au rond point de l’Indépendance, à proximité des ex bureaux de l’agence de télécommunications Leo Burundi ; mais aussi devant le siège de l’Ecobank, on dirait qu’ils se reposent encore, après la célébration du Nouvel An. A part ces lieux, devant la Mutuelle de la Fonction publique et sur l’ex- marché central de Bujumbura (Grenier du Burundi) ces feux fonctionnent bien.Après ce constat, il y a lieu de se poser certaines questions, comment se fait la réglementation de la circulation pendant les heures de pointe ou à la fin de la journée dans ces lieux où ils se sont déjà éteints. Ces feux facilitaient non seulement les policiers mais aussi des piétons qui traversaient tranquillement. Hélas, actuellement au moment où tous ces feux sont endormis, quel sera le sort des piétons ? Que pensez-vous de ces chauffeurs des bus qui roulaient à toute allure ?Jusque dans les années 1999, des feux tricolores fontionnaient normalement. A un certain moment, ils ont disparu. Espérons que cette fois-ci, ce  ne sera pas le cas.                                                                                                  

Moïse Nkurunziza

 

Ouvrir