Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CHUK> Visite des femmes travaillant au ministère en charge des finances

Pour assister une femme qui a mis au monde des jumeaux siamois

 

DSC 0044Le lundi 4 novembre 2019, les femmes travaillant au ministère des Finances, du budget et de la coopération au développement économique  ont effectué une visite au Centre hospitalo-universitaire de Kamenge. L’objectif de cette visite était d’assister une femme qui a mis au monde des jumeaux siamois. 

 

Dans son allocution, le secrétaire permanent au ministère en charge des finances, Marie Salomé Ndabahariye, a indiqué que l’objetif de cette visite est de rendre visite cette femme qui a  mis au monde des jumeaux siamois. « Nous avons appris cette nouvelle par la voix des médias et, par l’amour de Dieu, nous nous sommes organisées pour venir la soutenir et l’encourager  en tant que femmes comme elle. Mme Ndabahariye a profité de cette occasion pour inviter  toutes les  personnes qui en ont les capacités à assister cette famille  pour que ses enfants soient séparés et grandissent comme les autres. Jeanine Nzeyimana, la mère de ces jumeaux,   est originaire de la commune Gisuru dans la province de Ruyigi . Elle a  précisé que les médecins de cet hôpital ont dit que cette opération n’est pas possible au Burundi mais qu’elle peut-être réalisée à l’étranger parce que ces enfants ne partagent pas beaucoup de parties du corps. Elle a terminé en remerciant ces femmes pour cet acte charitable et en  lançant  un appel à toute personne ayant  une âme charitable à  venir en aide à cette famille afin que ces enfants soient transférés à l’étranger et opérés.  En marge de cette visite, ces femmes oeuvrant au ministère en charge des finances ont offert à cette femme une aide composée de 2 sacs de riz, de couvertures pour bébé, un pagne, 4 boîtes de France lait, 3 kg de sucre, 1 bidon de 5 l d’huile de palme, 1 sachet de pampers, du haricot, de la farine de bouillie et une enveloppe de 500 000 Fbu. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir