Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE EN CHARGE DES DROITS DE L’HOMME> Séance d’information sur le retour des personnes vulnérables dans leurs communes d’origine

Trois cents ménages vont retourner sur leurs collines d’origine

 

DSC 0360 2Le ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre a organisé le mercredi 4 septembre  2019, une séance d’information sur le retour des personnes vulnérables dans leurs communes de provenance. Trois cents ménages sont concernés par ce retour et le premier tour composé de cent ménages va monter le jeudi 5 septembre 2019.  

 

Le secrétaire permanent au ministère des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Felix Ngendabanyikwa a fait savoir que ces personnes vulnérables pratiquaient des métiers qui ne sont, pas autorisés. Ces métiers sont entre autres, la mendicité, le commerce ambulant,…. Lobjet de cette séance était de les informer en ce qui  concerne leur retour sur leurs collines d’origine qui est prévu le jeudi 5 septembre 2019 pour le premier tour. C’était aussi une occasion de leur promulguer des conseils sur les comportements à adopter une fois arrivés sur leurs collines. Il leur a conseillé d’éviter le désordre dans l’entourage et surtout de s’atteler aux travaux de développement. M. Ngendabanyikwa a souligné que le ministère en charge des droits de la personne humaine a constaté qu’il y a des ménages vulnérables qui vivent en Mairie de Bujumbura qui ont besoin de retourner dans leurs familles d’origine. C’est pourquoi ce ministère les a approchés afin de les sensibiliser sur leur retour dans leurs provinces d’origine respectives. Ceux qui ont accepté de retourner chez eux sont en grande partie des femmes. Il a souligné que ces ménages vont recevoir un kit d’accompagnement composé de cinquante mille (50 000) francs burundais pour chaque ménage, 25 kg de riz et 2 houes. Il faut préciser aussi que le déplacement jusque dans leurs communes sera assuré par ce ministère. Il a indiqué que,  prochainement, ces personnes vont recevoir une carte d’assurance médicale. M. Ngendabanyikwa a invité les autres personnes qui ont besoin de retourner chez eux d’approcher le ministère en charge des affaires sociales afin qu’il les soutienne.Comme une grande partie de ces personnes était composée de femmes, le directeur général de la promotion de la femme et égalité du genre, Donatienne Girukwishaka a félicité ces femmes pour cette bonne décision de rentrer dans leurs familles d’origine. Elle leur arappelé que la femme est le pilier de la famille car c’est elle qui donne l’éducation à l’enfant en premier lieu. C’est pourquoi, elle leur a conseillé d’être toujours sages dans tout ce qu’elles font. Car, le comportement de la femme a une grande influence sur la vie du pays en général et de la communauté en particulier. 

FIDES NDEREYIMANA

Ouvrir