Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPGC> Des cas de criminalité déjoués par la police

Trois criminels sont morts et trois autres appréhendés en commune Gisuru

 

DSC 0405Le porte-parole adjoint du ministère de la Sécurité publique et de la gestion des catastrophes (MSPGC), Moïse Nkurunziza, a affirmé, le mardi 04 juin 2019, la mort de trois criminels et trois autres qui ont été appréhendés en commune Gisuru au moment où ils venaient d’attaquer une femme qui se rendait en Tanzanie.

 

Dans une communication à la presse, Moïse Nkurunziza a fait savoir que le groupe armé d’un fusil de type Kalashinichov et des machettes a attaqué une femme du nom de Mélanie Nduhirubusa au moment où elle se rendait au marché se trouvant en Tanzanie. Comme indiqué, la femme a été dépouillée de tous ses biens y compris 206.000 Shilling. « La victime a vite alerté  la police qui, du coup, a poursuivi ce groupe jusqu’en commune Kinyinya où il y a eu échange de coups de feu. Trois de ce groupe à savoir, Vénant Nyandwi qui était le chef adjoint de ce groupe, Manassé Ndayishimiye et Gérard Niyonzima, ont été fusillés et sont morts sur le champ et trois autres ont été appréhendés », a expliqué le porte-parole adjoint du MSPGC.A part Jackson Pfagutunga, Jackson Masabo et le nommé Ntirampeba qui ont été appréhendés, il y a un autre de ce groupe répondant au nom de Gérard Habonimana qui a été attrapé en Tanzanie. « Nous attendons qu’il soit extradé au Burundi », a ajouté  M.Nkurunziza.Le porte-parole adjoint du ministère en charge de la sécurité déplore l’existence et la multiplication des groupes qui s’organisent avec des fusils et qui attaquent des ménages, volent et tuent jusqu’à attaquer les forces de l’ordre. Il cite le cas de la commune Mpanda où deux policiers ont été tués et leurs armes emportées et le cas de Nyabihanga où le commissaire communal a été lui aussi tué par ces criminels.Le porte-parole adjoint du MSPGC a lancé un avertissement à l’endroit de tout groupe qui tenterait par n’importe quel mobile de perturber la sécurité car leur peine est bien déterminée. « Que cette action de la police du Burundi leur soit une leçon », a-t-il conclu.                      

MOISE NKURUNZIZA

Ouvrir