Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SECURITE ROUTIERE> Rôle d’auto-écoles dans la prévention des accidents routiers

La formation théorique est nécessaire aux conducteurs

 

IMG 60Ces derniers jours, il s’observe beaucoup d’accidents de roulage. Raison pour laquelle la rédaction du quotidien burundais d’informations « Le Renouveau » s’est entretenue, le mercredi 5 juin 2019, avec Sylvestre Ntiyankundiye, qui est le président de l’association «Corporation des auto-écoles du Burundi (CAEB)» et directeur  d’auto-école « La Différence ». Il a fait savoir que la plupart de ces accidents sont dus le plus souvent à la méconnaissance des règles de conduite  sur la route. Il appelle la police routière à être rigoureuse dans l’octroi des permis de conduire. 

 

M. Ntiyankundiye a fait savoir que la plupart des conducteurs du Burundi ne passent pas dans les auto-écoles pour apprendre ce qu’un conducteur doit savoir avant de conduire un véhicule. Ils se contentent de faire des pratiques seulement alors qu’ils devraient faire la formation théorique et des apprentissages qui leur permettent de se protéger des dangers de la circulation. Les conducteurs doivent savoir comment se comporter lorsqu’ils sont dans la chaussée en tenant  compte des autres usagers de l’espace routier, ajoute-t-il. M. Ntiyankundiye a signalé que les auto-écoles travaillent en collaboration avec la police routière dans la prévention des accidents de roulage. Dans leur enseignement théorique, il a dit qu’ils insistent beaucoup sur l’apprentissage des signaux routiers, la conduite des chauffeurs dans la route et l’attitude à tenir lors d’un accident imminent. Lorsque les apprenants terminent la formation, ils bénéficient  des certificats qu’ils présentent à la police montrant les connaissances acquises et  leur permettant de passer un examen pratique et théorique en vue d’obtenir un permis de conduire. M. Ntiyankundiye fait appel aux nouveaux conducteurs de passer aux auto-écoles avant de conduire des véhicules, là où le conducteur peut apprendre tout ce qu’il faut pour être un bon conducteur. Il ajoute que la police routière doit être rigoureuse dans l’octroi des permis de conduire en se rassurant que les demandeurs ont des connaissances requises de conduire un véhicule.                                                                                 

Julien Nzambimana (Stagiaire)

Ouvrir