Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

RELIGION> A l’occasion de la fête de l’Aïd el Fitr

Gaston Sindimwo remet des prix aux musulmans qui se sont distingués dans l’apprentissage du Coran

 

DSC02379Dans le cadre de la célébration de la fête d’Aïd el Fitr par la communauté musulmane au Burundi, le Premier vice-présideant de la République Gaston Sindimwo, s’est joint à cette communauté lors de la remise des prix aux musulmans qui se sont distingués dans l’apprentissage du Coran, le mardi 04 juin 2019, au Centre culturel islamique sis dans la municipalité de Bujumbura. 

 

Les musulmans du monde entier en général et ceux du Burundi en particulier ont célébré la fête d’Aïd el Fitr qui clôture le mois de Ramadan. Le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, s’est joint à cette communauté lors de la remise des prix aux fidèles qui ont appris le Coran plus que les autres.Dans son discours, M.Sindimwo a indiqué que sa présence montre combien le président de la République Pierre Nkurunziza et son gouvernement attachent une grande importance aux religions. Nous soutenons, a dit M.Sindimwo, toutes les organisations religieuses qui viennent en aide aux burundais dans leur développement.Le Premier vice-président de la République a vivement remercié l’association Beena, branche du Burundi, qui a soutenu les activités de l’apprentissage du Coran. Cette association réalise de bonnes actions palpables  dans notre pays. Elle enseigne en l’occurrence aux musulmans  d’aimer leurs prochains, leur pays sans oublier Dieu Le Tout Puissant.Actuellement, les musulmans du Burundi sont libres car leur fête marque chaque fois un congé sur tout le territoire national, a dit M.Sindimwo. C’est un signe éloquant qui montre que le gouvernement burundais fait tout pour considérer toutes les confessions religieuses au même pied d’égalité.A cet effet, il a demandé avec insistance aux musulmans de se lever comme un seul Homme pour enseigner la paix et l’amour. Il les a félicités d’avoir été les premiers à lutter pour l’indépendance de notre pays. Lors des différentes crises qu’a traversées le Burundi, les musulmans ont gardé entre eux l’unité malgré leur diversité, a-t-il fait remarquer. Les premiers et  les seconds ont été primés en fonction des catégories. Le premier musulman de la première catégorie a reçu une enveloppe de 600 000FBu et le second 550 000Fbu au moment où dans l’autre catégorie le premier a obtenu         450 000 FBu et le second 300 000FBu.

Martin Karabagega

Ouvrir