Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DROITS DES ENFANTS> Le cadre légal et le rôle des médias

Les médias ont le pouvoir légal de promouvoir la cause des enfants 

L’une des présentations qui ont enrichi la retraite d’échange sur la mise en place d’un Réseau des medias amis de l’enfant portait sur le cadre légal et le rôle des médias dans la promotion des droits des enfants. Evrard Giswaswa, directeur général du Ciep qui a fait la présentation a montré que les enfants sont peu représentés ou cités dans les médias alors que la loi prévoit que les enfants sont capables de discernement pour pouvoir exprimer librement leur opinion sur toute question les intéressant.


La Convention internationale des droits de l’enfant (Cide), engage la responsabilité des Etats dans le respect et l’application des droits de l’enfant. Ce dernier est défini par la Cide comme tout individu de moins de 18 ans (article 1), membre d’une famille et d’une communauté et lui reconnaît des droits et des responsabilités en fonction de son âge et de sa maturité. Cette convention reconnaît l’intérêt supérieur de l’enfant en son article 3 et Me Giswaswa a souligné que cet intérêt devait être encore plus approuvé dans notre pays, étant donné que les enfants et les jeunes représentent plus de 60% de la population burundaise. «Pourtant, ils sont peu représentés ou cités dans les médias et ils ont peu d’accès à des plateformes de communication et d’expression. Le résultat est que leur droit à la participation et à l’expression n’est souvent pas réalisé», a-t-il déploré.Le présentateur a fait savoir que l’article 17 de la Convention reconnaît l’immense pouvoir des médias à promouvoir la cause des enfants. «Selon cet article, les Etats membres reconnaissent l'importance de la fonction remplie par les médias et s’engagent à veiller à ce que l'enfant ait accès à une information», a-t-il précisé.  Il a ajouté que cette information doit passer par un médium. Ainsi le Réseau Média ami  de l’enfant que l’orateur a défini comme un ensemble de médias engagés dans la promotion et la protection des droits des enfants, des médias avec vocation d’accompagner le développement global des enfants aiderait les enfants à grandir et contribuerait à leur épanouissement. Il a expliqué que la création du réseau vise le rassemblement et la coordination de toutes les énergies mobilisées au service de l’enfant afin de capitaliser les acquis.

Grace-Divine Gahimbare

Ouvrir