Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

NACHAM AFRICA> Son initiative à aider les malades vulnérables dans les hôpitaux publics

L’association soulage le malheur que certains d’entre eux vivaient au quotidien

0000000aaaa2Nacham Africa est une association sans but lucratif ayant comme objectif d’aider les malades les plus démunis se trouvant dans les hôpitaux publics en leur fournissant la nourriture, les habits, le paiement des frais d’hospitalisation. La rédaction du quotidien d’informations Le Renouveau s’est entretenu le mercredi 10 avril 2019, avec Armand Ijimbere, président de l’association qui a révélé que leur initiative soulage tant moralement que matériellement les malades.


Armand Ijimbere signale que leur association est née il y a deux ans. Comme elle est encore jeune, elle exerce ses travaux à l’hôpital Clinique Prince Louis Rwagasore. Elle travaille en collaboration avec l’Etat. « Nous entrons en contact avec les malades, et si, en échangeant  avec eux, nous parvenons à savoir si tel ou tel autre est indigent,  nous le mettons sur la liste de ceux que nous allons prendre en charge », indique M. Ijimbere.Il fait savoir que leur mission a trois programmes principaux pour venir en aide aux malades vulnérables. Le premier s’appelle «Gemura » qui consiste à chercher de la nourriture pour malades, notamment la bouillie du matin. Il ajoute que la boulangerie « La Baguette magique » appuie cette association en donnant, tous les jours, le pain matinal. Il dit qu’ils octoient 720 petits déjeûners par mois.

Le second programme s’appelle « Kira » qui, quant à lui, consiste à chercher des médicaments pour les malades, sachant que quand on les visite, on trouve une liste importante d’ordonnances car, ils n’ont pas d’argent pour acheter les médicamments.Le troisième programme s’appelle « Remesha ». Ici, les membres de l’association essaient de s’entretenir avec les malades. Les différents échanges permettent aux malades de liquider leurs émotions et de se soulager un peu. Parmi  les membres de l’association, il y a un groupe appelé « worship team » qui vient le dimanche, avec des instruments musicaux pour chanter et faire louange à l’hôpital, en vue de les égayer et de réveiller le souvenir que Dieu existe et les aime encore malgré leurs difficultés au quotidien. M. Ijimbere souhaite travailler dans tous les hôpitaux publics et faire parvenir l’association sur tout le continent africain.

Irene Niyongere (Stagiaire)

Ouvrir