Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MEDIAS> Quarante-et-unième anniversaire du journal « Le Renouveau du Burundi»

Nos interlocuteurs sont satisfaits de ses informations diversifiées, mais …

 

MADI 0002Même si les lecteurs du quotidien « Le Renouveau du Burundi» sont globalement satisfaits de ses  informations, il y en a qui proposent de fournir des efforts supplémentaires pour le rendre plus disponible et faire de manière que toutes les pages soient en couleurs. De cette manière, il attirerait davantage les lecteurs.      

 

Dans le cadre du 41e anniversaire de son existence, le journal « Le Renouveau» a, le jeudi 11 avril 2019, recueilli auprès de certains de ses lecteurs leurs avis et considérations. Ces derniers sont, d’une manière générale, satisfaits du chemin parcouru par ce quotidien d’information dans la mesure où il s’est nettement amélioré, même s’ils estiment qu’il y a encore moyen de faire mieux. Selon Léonie Niyonzima, le journal « Le Renouveau du Burundi» n’est plus comme il était il y a dix ans ou vingt ans. Elle a précisé qu’elle a commencé à lire le quotidien « Le Renouveau» pendant qu’il était au numéro 3001. A ce moment, dit-elle, toutes ses pages étaient en noir-blanc. Et d’ajouter que les informations qui étaient contenues dans ledit journal n’étaient pas équilibrées, d’autant plus que presque toutes les pages renfermaient des informations politiques. Aujourd’hui, a-t-elle noté, les informations sont diversifiées au point que tous les domaines de la vie nationale en font sa beauté en plus, bien entendu, de quelques pages en couleurs. En outre, les photos sont actuellement visibles à quelques exceptions près. 

Il faut que « Le Renouveau du Burundi» soit plus disponible

Dieudonné Ndayishimiye a, quant à lui, apprécié de façon nuancée le journal « Le Renouveau du Burundi». Il a affirmé dans son intervention qu’il est content de voir le journal « Le Renouveau» paraître au jour le jour. Ainsi, il a fait savoir que le journal « Le Renouveau du Burundi» mérite actuellement l’appellation de « quotidien ». Ce qui n’était pas le cas par le passé où il fallait attendre deux jours pour le lire. D’après lui, s’il est vrai que ce journal paraît quotidiennement, il est également vrai qu’il n’est pas disponible comme il se doit. Il souhaite que les points de vente puissent être multipliés plus qu’il l’est aujourd’hui. Il constate que le journal « Le Renouveau du Burundi » est confectionné en grande partie pour les seuls abonnés alors qu’il fallait le trouver facilement non seulement à certains coins de vente, mais aussi le vendre au numéro de manière ambulatoire. Les responsables du journal « Le Renouveau du Burundi» devraient se mettre en tête qu’il s’agit d’une marchandise qu’on peut acheter dans les centres urbains du pays. Fort malheureusement, le journal « Le Renouveau» est particulièrement disponible dans des hautes instances comme les ministères, les ambassades et chez certains particuliers abonnés. Il propose que la politique de vente soit autrement analysée. Et de s’interroger : «Pourquoi ne pas chercher de jeunes gens qui pourraient le faire circuler dans les rues de la capitale ?». De cette façon, cette denrée ne serait pas rare sur les avenues de la capitale économique suffisamment fréquentées. Les marchés noirs des livres pourraient inspirer « Le Renouveau ». Des livres sont étalés en plein air, a-t-il souligné. 

Les responsables devraient penser à son format

Mme Zainabu Mossi a orienté son intervention sur le contenu de ce journal et son format. Elle pense que les responsables devraient réfléchir dans le sens de changer le format ; c’est-à- dire l’agrandir sans oublier le contenu qui pourrait davantage  intéresser le petit public. C’est bien les éditoriaux et les commentaires, mais encore plus de faits des quartiers.

Masta Shabani

Ouvrir