Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

APADECO> Don de légumes à l’orphelinat officiel de Bujumbura

Pour accomplir un acte de charité

 

DSC06973L’Action pour la paix et le développement communautaire (Apadeco), a offert un don de légumes d’amarantes à l’orphelinat officiel de Bujumbura situé au quartier Jabe, le 04 avril 2019. 

 

Dans son interview à la presse, le président et représentant légal de l’Apadeco, Fabien Bimenyimana, a fait savoir que le geste qu’il venait de poser  est un acte de charité. Nous avons voulu partager ce dont nous disposons avec ces enfants des plus démunis, a-t-il dit. Cette association a donné à cet orphelinat tout un champ d’amarantes prêt à être consommé.Cette association a posé le même acte à l’Ecole technique de Kamenge (ETS). M.Bimenyimana a précisé que l’Apadeco va continuer à donner ces légumes à d’autres groupes de personnes vulnérables se trouvant à Bujumbura. Cette association cultive les amarantes dans le but de lutter contre les maladies liées à la malnutrition mais aussi pour renforcer la quantité de légumes produites dans la municipalité de Bujumbura.Comme les légumes n’ont pas une longue durée de vie, l’Apadeco  est en train d’approcher les gens qui ont de l’expérience dans la conservation des légumes afin de pouvoir les  aider dans le but de les utiliser plus tard, a dit M.Bimenyimana. Le représentant légal de l’Apadeco demande au gouvernement et aux autres institutions qui travaillent dans le domaine de la lutte contre la pauvreté  d’assister les associations qui sont à l’œuvre afin de les accompagner.Comme l’a indiqué le délégué de l’orphelinat officiel de Bujumbura, Elysée Karorero, la joie est totale au sein de cet orphelinat grâce à ce don. Les légumes constituent un aliment que l’on mélange avec d’autres aliments pour équilibrer l’alimentation. M. Karorero a vivement remercié l’Apadeco qui a pensé à cet orphelinat et l’encourage à penser à d’autres orphelinats car c’est un acte louable.Nous nous sommes habitués à acheter les légumes tous les jours, raison pour laquelle nous allons passer quelques jours sans les acheter aux marché, a dit M. Karorero. En plus de cela, les enfants vont manger ces légumes en abondance, pas comme celles achetées au marché. M. Karorero a enfin demandé aux autres associations travaillant dans le domaine de l’agriculture de penser aux orphelins.

Martin  Karabagega

Ouvrir