Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE GIHANGA> Situation économique

Elle est admirable malgré l’absence d’un marché moderne

 

DSCI2533Tenant compte de l’apparence de la commune Gihanga, on peut penser que son économie est basée sur l’agriculture et de l’élevage seuls. Mais le conseiller chargé du développement communal de cette commune, Jean Karikumutima, signale d’autres ressources lors d’un entretien qu’il accordé à la rédaction du quotidien Le Renouveau. 

 

Gihanga est l’une des communes de la province de Bubanza et se situe non loin de la ville de Bujumbura.En passant dans certaines zones et collines de cette commune, on  observe différentes  cultures et différents bétails. Comme le  précise le conseiller chargé du développement communal, ce paysage  relate de la situation économique de la commune Gihanga. Jean Karikumutima  signale que le grand pourcentage des habitants de cette commune vit de l’agriculture et de l’élevageen plus d’un autre petit pourcentage constitué de fonctionnaires de l’Etat. « Ces activités de base constituent aussi une ressource pour l’économie de notre commune », ajoute M.Karikumutima. Il poursuit en expliquant que la culture du riz est plus pratiquée dans la commune Gihanga et celui-ci amène des fonds à la commune à travers les taxes infligées aux agriculteurs lorsqu’ils vendent leurs récoltes. Les autres cultures pratiquées dans cette commune sont comme le haricot, le maïs, le manioc, pour ne citer que ceux-là. En ce qui concerne l’élevage, le conseiller chargé du développement en commune Gihanga fait savoir que les vaches de race moderne sont plus  observées dans différents villages de cette commune  mais il n’ignore pas la persistance des vaches de race ankolé.En plus de l’élevage de gros bétail à Gihanga, on y élève aussi les petits bétails comme les  porcs, les chèvres, les poules, etc.Parlant de ressources  de la commune Gihanga, M. Karikumutima signale les impôts et les taxes en plus de la somme que l’Etat accorde annuellement à toutes les communes  pour leur développement.Les projets de l’Etat ou ceux des organisations non gouvernementales  sont aussi soulignés comme sources des fonds utilisés par la commune Gihanga. Le conseiller Karikumutima admire la situation économique de la commune Gihanga mais  se préoccupe du manque du marché moderne qui leur permettrait l’augmentation des revenus à travers les taxes.M. Karikumutima conseille aux habitants de cette commune de travailler en association pour leur propre développement  et celui de la commune.  

ERIC SABUMUKAMA 

Ouvrir