Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE MUTIMBUZI> Tentative de meurtre

La victime est en vie et se porte bien

 

DSC06755Vers minuit du 11 au 12 mars 2019, des bruits  de coups de fusil ont été entendus au quartier Gahahe, zone Rubirizi de la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura. Selon le porte-parole de la Police nationale du Burundi (PNB), Officier de police principale classe1(OPP1), Pierre Nkurikiye, un militaire ayant le grade de caporal a tenté de tuer un responsable de la Regideso  région Ouest. L’OPP1 Nkurikiye a tranquillisé la population environnante, étant donné que la victime se porte bien au moment où l’auteur est déjà à la disposition de la Justice.   

 

Dans la nuit du 11 au 12 mars 2019, vers minuit, en zone Rubirizi de la commune Mutimbuzi, précisément sur la colline Gahahe, quartier Gikoma, un militaire répondant au nom de caporal Désiré Nzambimana, agent de transmission (A.T.) d’un officier de la Force de défense nationale du Burundi a perturbé l’ordre public  en cette localité. Le porte-parole de la PNB, OPP1 Pierre Nkurikiye, a indiqué que l’auteur de ce trouble a tenté de tuer une autre personne. Il a fait sortir deux balles à l’aide de son fusil. Mais par chance, a expliqué le porte-parole, celles-ci n’ont pas touché la victime et cette dernière est en vie et se porte bien. Selon les informations fournies par ledit porte-parole, le présumé auteur dudit crime voulait tuer le prénommé Désiré cadre de la Regideso, responsable de la Regideso de la région Ouest. D’après toujours les informations données par M. Nkurikiye, le présumé auteur a fusillé sous prétexte de se venger. « Il disait qu’il venait d’être giflé par la victime », a dit le porte-parole de la PNB. 

L’auteur dans les mains de la Justice

La même source a signalé que la police s’est vite rendue sur le lieu des faits. Celle-ci a interpellé le militaire présumé auteur qui est actuellement au cachot de la zone Rubirizi pour instruction de l’affaire. L’OPP1 Nkurikiye a indiqué que les enquêtes sont en cours pour une procédure de flagrance. A cette occasion, le porte-parole  de la PNB a tranquillisé la population environnante de ladite localité. « Que chacun continue à vaquer à ses activités quotidiennes, car rien n’est anormal ni dans la zone et ni dans ses environs », a déclaré le porte-parole. De plus, a continué l’OPP1 Nkurikiye, le fait que le militaire auteur du trouble a été appréhendé et mis à la disposition de la Justice est un signe susceptible de tranquilliser toute la population concernée.

Vincent Mbonihankuye

Ouvrir