Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ZONE URBAINE DE GIHOSHA> Grogne de certains habitants du quartier Muyaga suite à une église collée aux maisons d’habitation

Ils demandent au ministère de l’Intérieur d’inspecter l’emplacement des églises avant leur agrément

 

DSC06725 1Il y a bien des mois  que les habitants du quartier Muyaga en zone urbaine de Gihosha dans la municipalité de Bujumbura, se lamentent à cause de l’implantation de certaines églises près des maisons d’habitation. Le bruit des instruments de musique et des tapages des fidèles de ces églises  perturbent leur quiétude.

 

Dans la municipalité de Bujumbura, les églises sont implantées ici et là. Leur prolifération s’observe au jour le jour. L’implantation de la plupart des églises ne respecte pas la loi car certaines sont collées aux maisons d’habitation. Une telle situation a été constatée par la rédaction du journal Le Renouveau au quartier Muyaga en zone urbaine de Gihosha. Dans ce quartier, sur l’avenue Muhotora, une église dénommée « église Ruhuka » agréée par ordonnance ministérielle n°530/2142/CAB/2017 s’est implantée dans la parcelle n° 21 sur cette avenue. Cette église est collée aux maisons d’habitation des parcelles no 19 et 23 sur cette avenue Muhotora et aux maisons se trouvant sur l’autre avenue parallèle à Muhotora dénommée  Mumanda dans les parcelles n° 6 ; 8 et 10.   Quant  à  la parcelle no 8  les instruments de musique sont presque collés à la chambre à coucher d’une des maisons de cette parcelle.Les habitants de ces parcelles grognent suite aux bruits causés par les instruments de musique et les tapages des fidèles de cette église. Quand ils sont en train de prier, à part les adultes, les parents se lamentent que leurs enfants ne se reposent pas tranquillement pour pouvoir faire les devoirs à domicile étant à l’aise. Ceux qui sont malades eux aussi ne se reposent pas et se lamentent qu’ils sont tellement gênés, ont-ils indiqué.Les citadins demandent que le ministère de l’intérieur, de la formation patriotique et du développement local d’envoyer ses employés pour voir si l’emplacement  ne va pas perturber les autres avant de les agréer. Aux responsables de ces églises, les voisins de ces dernières leur demandent de diminuer le bruit des instruments de musique afin d’éviter de gêner les autres dans la réalisation de leurs activités quotidiennes.

MARTIN  KARABAGEGA

Ouvrir