Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

RELIGION > Avis des protestants sur le carême

« Le jeûne ne devrait pas être observé périodiquement, mais plutôt un devoir de tous les jours »

 

IMG 3233Au moment où les chrétiens de l’Eglise catholique entrent dans une période de jeûne dit (Carême) pour se préparer à la fête de Pâques, tous les chrétiens des églises protestantes ne comprennent pas de la même façon le vrai sens ainsi que les conditions de pratique de ce terme. Et selon Athanase. Hakizimana, « Le jeûne ne devrait pas être observé périodiquement, mais plutôt il doit être un devoir de tous les jours ». 

 

Dans un entretien accordé à la rédaction du journal « Le  Renouveau », le mercredi 6 mars 2019, Athanase Hakizimana, pasteur et représentant légal de l’Eglise « Rhema Church », située  en  zone Kamenge de la commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura, a indiqué que les protestants ne comprennent pas et ne donnent pas plus d’importance au carême de la même façon que les chrétiens catholiques. M. Hakizimana a ajouté qu’entre ces deux religions existent certains ponts de convergence mais aussi de divergence.A cela, il a informé qu’ils convergent essentiellement sur la croyance à la mort, la résurrection ainsi que la souffrance de notre Seigneur Jésus Christ. «Quant au carême, il ne faut pas faire le jeûne périodiquement, mais plutôt le faire quotidiennement. Ce que les protestants font chaque jour sans distinction de période comme la parole divine le stipule », a précisé M. Hakizimana. M. Hakizimana a également informé qu’au sein de toutes les  églises protestantes, avant Pâques on prévoit une prière et un jeûne de six jours, parce que  comme la Bible et Jésus le disent, il faut être toujours prêt. Il a encore affirmé que, dans la majorité des églises protestantes, on se focalise beaucoup sur les lois bibliques plutôt que sur les lois des autorités liturgiques. Car, informe t-il, « Certaines fêtes et périodes de l’année liturgiques ont été fixées par les gens ».

Mireille Kubwayo (stagiaire)

Ouvrir