Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CHOMAGE> Création d’emploi

Une solution pour lutter contre le chômage chez les jeunes

 

IMG 0532L’emploi est un besoin essentiel pour tout homme. Mais actuellement, beaucoup de jeunes qui terminent leurs études, ne parviennent pas à être embochés par la fonction publique. Ils doivent, pour cet effet, user de leurs propres moyens pour se créer des emplois, afin de lutter contre le chômage et la fainéantise qui sont à origine du malheur pour certains. 

 

Autrefois, il suffisait d’avoir son diplôme, pour trouver facilement un emploi. Mais aujourd’hui, il n’y a plus de travail dans les institutions et entreprises de l’Etat. Ce qui fait que de nombreux jeunes restent longtemps à la maison, sans exercer aucune activité générateur de revenu. Ils consomment sans produire. Cela parce que, dans les entreprises privées, ils y trouvent difficilement de l’emploi.Comme certains d’entre eux l’ont dernièrement confié à la rédaction du Renouveau, ayant constaté qu’ils ne doivent pas rester les mains croisés, les jeunes diplômés cherchent à tout prix à vaincre le chômage pour mieux préparer leur avenir.Pour Kévin Kwizera, après ses études à l’Ecole technique secondaire (ETS) Kamenge, il n’a pas pu trouver d’emploi et s’est lancé dans les associations d’entraide mutuelle. « Pour briser les verrous du chômage, j’ai adhéré à une association d’entraide mutuelle, où chaque membre doit cotiser mensuellement 2 000 à 10 000 FBu. Grâce à ces cotisations, selon leur capacité de paiement, les membres peuvent contracter des crédits à faible taux d’intérêt. C’est ainsi que j’ai aussi contracté un crédit que j’ai investi dans d’autres activités génératrices de revenus et que je suis parvenu à donner du travail à d’autres jeunes sans emploi », a-t-il confié au Renouveau. Le prénommé Jérémie, alias Mavage, patron d’un salon de coiffure sis à Nyakabiga I, affirme lui aussi que la création d’emploi est importante dans la lutte contre le chômage chez les jeunes. Pour lui, même s’il n’a pas pu terminer ses études, il parvient à tirer certains jeunes du chômage : ceux qui veulent faire le métier de coiffeur.Quant à Joselyne Nahishakiye, qui travaille dans un Cafétariat, elle est ravie de l’action des entrepreneurs. « J’avais déposé mon dossier dans plusieurs établissements hôteliers mais en vain. Après j’ai été engagée ici, sinon je serais encore au chômage. Je suis vraiment satisfaite et je suis sure que la création d’emploi par les privés est  une solution pour lutter contre le chômage chez les jeunes. J’ai mon salaire à la fin de chaque mois.», a-t-elle indiqué.

Donathe Ndayisenga

Ouvrir