Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Religion > Le mercredi des Cendres

Début de la période de renouvellement et de préparation pour la fête de Pâques

 

DSC06705Le 6 mars 2019,  les chrétiens du monde entier de l’Eglise Catholique célèbrent le mercredi des Cendres. Cette journée est le début de la période de renouvellement et de préparation  pour la fête de Pâques. 

 

Le mercredi des Cendres, a fait savoir Père Félix Barutwanayo, est une journée dans l’Eglise catholique qui débute la période du carême. Le carême est une période de 40 jours de préparation pour la fête de Pâques. Le chiffre 40, a indiqué Père Barutwanayo, est un chiffre qu’on trouve dans plusieurs passages de la Bible. Il faut se souvenir notamment des 40 jours qu’a duré le déluge, 40 ans  que les   Israélites ont passés au désert  du Sinaï avant d’entrer dans la Terre promise. Il faut également se souvenir  des 40 jours que     Jésus-Christ a passé dans le désert en train de jeûner et de se préparer pour sa  mission. Le carème, a fait entendre Père Barutwanayo, est une période où les chrétiens sont appelés à réfléchir davantage sur leur vocation chrétienne mais aussi leurs relations avec le Seigneur et avec leurs frères et sœurs. Le carême est caractérisé par certaines activités comme la pénitence, le jeûne, la prière et l’abstinence. Ce sont des pratiques traditionnelles que l’on trouve dans la Bible que les Juifs utilisaient pour se rapprocher davantage du Seigneur, pour exprimer leur communion avec Dieu. Quant à l’abstinence, il s’agit d’être ouvert au partage, a dit Père Barutwanayo. Si l’on s’abstient pour la nourriture ou autres choses, c’est pour que ce qu’on ne consomme pas puisse être partagé surtout avec les plus  démunis, a-t-il ajouté. Le carême est par excellence une période de renouvellement et de préparation  pour la fête de Pâques qui est le socle et le fondement de la vie chrétienne. Le point de départ est la mort et la résurrection de Jésus. C’est donc une période importante à laquelle on se prépare à un événement important afin d’approfondir notre relation  avec le Seigneur, a indiqué Père Barutwanayo.

Imposition des cendres sur le front, un signe d’humilité

Au cours de la célébration du mercredi des Cendres, on impose les cendres sur le front du chrétien en lui disant de se convertir  et  de croire  à la Bonne nouvelle, ce qui montre un signe d’humilité. « L’imposition des cendres est une manière de manifester que nous reconnaissons nos limites et nos péchés. C’est aussi une façon de reconnaitre que nous sommes petits devant Dieu Tout-Puissant mais que nous croyons à celui qui est mort et qui est ressuscité. L’imposition des cendres sur le front du fidèle montre également que nous reconnaissons  que nous sommes des créatures finis et pécheresses mais qu’avec la mort et la résurrection de Jésus Christ nous allons retrouver la vie ». Comme l’a indiqué Père Barutwanayo, pendant le carême, les dimanches ne sont pas inclus dans les 40 jours de jeûne et d’abstinence.La cendre dont on se sert pour tracer la croix est la cendre issue de la combustion des rameaux bénis l'année précédente. L'utilisation de ces cendres est une évocation symbolique de la mort, et le verset récité doit inciter le croyant à l'humilité et à la piété. Le carême commence donc par un rappel solennel de la condition humaine et s'achève avec la Pâques par une célébration de la vie, celle de la résurrection du Christ. 

Martin  Karabagega

Ouvrir