Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Emploi> Chômage des jeunes

Une des préoccupations des pouvoirs publics

 

La situation de l’emploi des jeunes constitue l’une des préoccupations majeures des pouvoirs publics burundais et de leurs partenaires au développement. Malgré cela, on observe des effectifs toujours élevés des jeunes en chômage. 

 

Aujourd’hui, le chômage constitue un problème d’actualité. Il s’agit d’un phénomène qui s’observe partout que ce soit à Bujumbura ou à l’intérieur du pays. Ses conséquences concernent les demandeurs d’emploi et les salariés en poste qui ont peur de perdre leur emploi. La rédaction du  Renouveau a récemment fait un tour du quartier Kanyosha  et a échangé avec certains jeunes en chômage. Elvis Nzigamasabo, un des jeunes rencontrés a fait savoir qu’il vient de passer 5ans au chômage. Il dit qu’il est difficile de vivre sans emploi parce que la vie coute très cher ces derniers jours. Même s’il a un emploi temporaire, à la fin du mois, il dépense  tout son argent gagné à payer les dettes qu’il a envers les gens. Il ne peut pas épargner pour le futur, a ajouté M. Nzigamasabo. Les jeunes qui ont terminé leurs études, et qui n’ont pas eu la chance de décrocher un emploi quelque part, adoptent des comportements différents selon leur façon de gérer la situation. Pour faire face à cela, Egide Ndayisenga n’a pas croisé les bras après 3ans passés au chômage,. C’est après quelques jours de réflexion que M. Ndayisenga s’est lancé dans la transformation des fruits, et a créé une société  nommée FRUIBU (Fruit du Burundi) pour la fabrication des jus à partir de ces dernier. Il a voulu soulager les cultivateurs de ces fruits qui n’arrivent pas à trouver de clients après la récolte en leur offrant un marché d’écoulement. M. Ndayisenga a ajouté qu’en créant son entreprise, on travaille pour son propre compte. Ainsi, en devenant le patron de lui-même, l’entrepreneur endosse des responsabilités et assume les risques. Ce qui a pour effet de développer son estime de soi. Par ailleurs, en développant son activité, le demandeur d’emploi change de casquette pour devenir à son tour créateur d’emploi.Il interpelle les autres jeunes à changer de comportements face à ce problème. 

Sonia Busogoro (Stagiaire)

Ouvrir