Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CICR ET UB> Finale du concours national de plaidoirie en DIH, 1ère édition

Redynamiser et donner une impulsion à l'apprentissage du droit de la guerre

 

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en collaboration avec l’Université du Burundi a organisé la finale du concours national en plaidoirie en Droit international humanitaire (DIH). L’objectif dudit concours est de redynamiser et de donner une impulsion à l'apprentissage du droit de la guerre.  

 

Le concours a commencé le lundi 26 novembre 2018 et a regroupé 10 instituts et universités. Chaque institution académique avait été représentée par six étudiants en droit. Deux équipes, à savoir  celle de l'Iscam (Institut supérieur des cadres militaires du Burundi) et celle de l'ULBu (Université lumière de Bujumbura), campus Kinindo, ont été retenues pour la finale qui a eu lieu le vendredi 30 novembre 2018. Une simulation de procès opposait ces deux équipes. Il s’agissait des violations des droits de l’Homme qui se passaient dans un pays imaginaire dénommé Zamland. La présidente dudit pays est accusée de violation des droits humains et de graves crimes de guerre. L'équipe de l'Iscam représentait le procureur qui devait accuser la prévenue devant la cour et celle de l'ULBu la défendait. Le jury avait le rôle d’apprécier entre les allégations de  procureur et les défenses de la partie défenderesse, celles qui sont les plus convaincants.  Après la délibération par le jury, un chèque de 300 000FBu et un trophée ont été remis à Bellarmin Uma de l'ULBu, meilleur plaideur choisi parmi tous les candidats.  L'équipe finaliste est celle de l'Iscam et a reçu un chèque de 750 000 FBu et un trophée. L'équipe lauréate  de ce concours est celle de l'ULBu et a reçu un chèque de 1 000 000 FBu et un trophée. Selon le chef de délégation du CICR au Burundi, Philippe Beauverd, cette dernière équipe de trois meilleurs plaideurs va participer au concours de la Francophonie en DIH qui se tiendra à Yaoundé au Cameroun en 2019. 

Un concours en DIH sera de nouveau organisé l'année prochaine

A voir les références sur différents conventions et traités internationaux que les candidats donnaient lors dudit procès, a indiqué M. Beauverd, les deux parties ont chacune bien plaidé sa cause. Ces candidats maîtrisent  le droit international humanitaire  qui est extrêmement complexe. M. Beauverd a dit être ravi de l'organisation du concours national de plaidoirie en DIH pour la première fois au Burundi. Il a signalé qu’en tant que gardien du droit international humanitaire et  de la Convention de Genève, le CICR a voulu, avec le ministère en charge de l'enseignement supérieur, redynamiser et donner une impulsion à l'apprentissage du droit de la guerre.  M. Beauverd a fait savoir qu'un tel événement va être de nouveau organisé l'année prochaine. Dix Instituts et universités ont participé à la première édition du concours national de plaidoirie en DIH. Il s’agit de l’Université du Burundi, l’Université polytechnique de Gitega ; l’Université lumière de Bujumbura, le Campus Kinindo ; l’Université lumière de Bujumbura, le Campus Mutanga-nord ; l’Institut supérieur des cadres militaires du Burundi ; l’Institut supérieur de police ; l’Université du lac Tanganyika ; l’Université espoir d’Afrique ; l’Université paix et réconciliation ainsi que l’Université de Ngozi.

EZECHIEL MISIGARO

Ouvrir