Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Genre > Maltraitance chez les personnes âgées

Elle peut provoquer la dépression ou l’alzhéimer

 

DSC04255Certaines personnes âgées sont prises en charge par les membres de leurs familles. Dès fois, ces dernières peuvent les maltraiter en disant qu’elles ne supportent pas leurs caprices. Par conséquent, suite à cette mésentente, les personnes âgées peuvent être ménacées par la dépression, l’angoisse ou l’alzhéimer.  

 

La responsable de l’auspice Sainte Elizabeth, Sr Colette Murimbane a fait savoir que les personnes âgées qui vivent dans leurs familles peuvent être maltraitées à cause du conflit de génération. « Il faut d’abord reconnaître qu’une personne qui accepte de quitter sa maison pour aller habiter dans une autre famille a déjà vu qu’elle est incapable de se faire quoi que ce soit. Elle a ensuite un âge avancé. Cette catégorie de gens pense comme des enfants. Elle retourne dans l’égocentrisme (un stade où une personne pense que tout lui appartient, que tout le monde doit s’occuper de lui) », a précisé Sr Murimbane.Elle a indiqué que malheureusement, si une personne âgée vit dans une famille qui ne comprend pas ce stade ci-haut cité, on assiste à un conflit de génération. Cette famille peut être convaincue que la personne âgée pose un tel geste  à  cause  des  caprices.  Elle a donné l’exemple de quelqu’un qui refuse de manger de la  nourriture en disant qu’elle est mal préparée. « Si cette famille ne comprend pas ce stade, elle peut se mettre en colère. Dans ce cas, si cela perdure, la personne âgée peut adopter un autre comportement : Elle peut juger de ne plus parler et de faire tous les besoins sur place car elle pense que personne ne l’aime dans cette maison. Par conséquent, elle peut tomber dans l’angoisse ou la dépression. Ces dernières peuvent entrainer l’alzhéimer», a-t-elle mentionné. Pour ce faire, la responsable de l’auspice Sainte Elisabeth demande à toutes les familles qui accueillent les personnes âgées de faire cette action avec bon cœur. Elle les interpelle à essayer de comprendre qu’une personne âgée se comporte comme un enfant. Elle présente des caprices non pas par sa volonté mais par l’effet de l’âge. C’est pour cette raison qu’elle suggère à ces familles d’essayer de bien accompagner les personnes âgées qu’elles prennent en charge afin qu’elles terminent leur vie sur terre en laissant des bénédictions.             

Rose Mpekerimana

Ouvrir