Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Municipalité de Bujumbura> Salubrité

La collaboration dans la collecte des déchets n’est pas parfaite

Avec la stratégie de rendre propre la ville, une série de mesures a été prise. Des coopératives et associations participent dans le travail de collecte de déchets dans différents quartiers de la  mairie de Bujumbura.  La population est appelée à accomplir quelques actions pour faciliter la tâche. Mais que ce soit du coté de la population, du côté de ces associations ou coopératives, tout ne se passe pas comme prévu.

00ailmaLa collecte organisée des déchets ménagers permet de diminuer l’insalubrité de la ville. Dans certains quartiers, la population ne trouvait pas facilement les moyens d’évacuer les déchets. Dans d’autres, il y a des gens qui prenaient ces déchets moyennant de l’argent. Ces derniers jetaient ces déchets n’importe où ou créaient des dépotoirs, ou encore les déposaient dans des dépotoirs connus ou les jetaient dans des rivières. Dans le travail actuel de collecte  des déchets effectué par les associations et les coopératives, la population est appelée à mettre les déchets dans des sacs ou une autre chose facile à soulever et déplacer pour les déverser dans les véhicules utilisés  dans cette activité. Mais, tout ne se passe pas comme souhaité. Certains le font, mettent les déchets dans les sacs et les déposent devant leurs maisons, d’autres les déposent sur l’axe où les véhicules de collecte passent. D’autres disent qu’ils ne parviennent pas à trouver les sacs d’autant plus qu’ils s’achètent. La collecte organisée des déchets ménagers permet de diminuer l’insalubrité de la ville. Dans certains quartiers, la population ne trouvait pas facilement les moyens d’évacuer les déchets. Dans d’autres, il y a des gens qui prenaient ces déchets moyennant de l’argent. Ces derniers jetaient ces déchets n’importe où ou créaient des dépotoirs, ou encore les déposaient dans des dépotoirs connus ou les jetaient dans des rivières.

Dans le travail actuel de collecte  des déchets effectué par les associations et les coopératives, la population est appelée à mettre les déchets dans des sacs ou une autre chose facile à soulever et déplacer pour les déverser dans les véhicules utilisés  dans cette activité. Mais, tout ne se passe pas comme souhaité. Certains le font, mettent les déchets dans les sacs et les déposent devant leurs maisons, d’autres les déposent sur l’axe où les véhicules de collecte passent. D’autres disent qu’ils ne parviennent pas à trouver les sacs d’autant plus qu’ils s’achètent. Dans ces conditions, il devient moins aisé de ramasser les déchets de ces ménages. Mais, il arrive aussi que les collecteurs de ces déchets ne passent pas faire leur travail. A ce moment, les cas restent allongés sur le sol devant les maisons. Il arrive alors que ces déchets soient dispersés sur le sol par les enfants, ce qui gêne les habitants du quartier. Si ces sacs restent dehors, il y a des gens qui passent la nuit pour les voler après avoir versé les déchets par terre. Cela crée l’insalubrité et gêne les habitants de cette localité. Un autre élément qui n’est pas toujours bien fait est le paiement que les ménages doivent faire pour ces associations et coopératives. Il ne se fait pas toujours  au moment voulu. Dans certains cas par manque de moyens, dans d’autres par mauvaise foi. 
Alfred Nimbona

Ouvrir