Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA SOLIDARITE> Déclaration du ministre Martin Nivyabandi

Le gouvernement du Burundi s’est doté des politiques pour la protection des groupes vulnérables

0aajjjjjDes mesures ont été prises par le gouvernement du Burundi dans la protection des personnes âgées. Cela a été dit par le ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi, dans sa déclaration sortie le jeudi 27 septembre 2018 dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre de chaque année.  


Le ministre Nivyabandi a fait le point sur les mesures prises par le gouvernement du Burundi à l’endroit des personnes âgées. Il s’agit de la signature des conventions de partenariat avec les centres et associations œuvrant en faveur des personnes âgées avec comme corolaire l’octroi des subsides annuelles, le paiement des factures de l’eau et d’électricité et l’exonération des biens et services destinés à cette catégorie en provenance de l’étranger. Il s’agit, en outre, de la visite et de la distribution des vivres et non vivres à ces centres et associations ; l’assistance médicale aux personnes âgées vulnérables ainsi que la pension et la Carte mutuelle de la Fonction publique qui sont accordées aux retraités. 

Le Burundi s’est doté de la Politique nationale de protection sociale et de la Stratégie nationale

Aussi, a poursuivi le ministre Nivyabandi, au cours de l’année 2012, le gouvernement s’est doté de la Politique nationale de protection sociale et de la Stratégie nationale pour sa mise en œuvre qui est déjà en place, de même que le Fonds d’appui à la protection sociale « Faps ». Cette stratégie et ce fonds accordent une attention particulière aux groupes vulnérables en général et aux personnes âgées en particulier.Le pays vient aussi de se doter d’un Plan national de développement (2018-2027) et une attention particulière est accordée aux personnes âgées au niveau de l’orientation stratégique liée au développement du capital humain en ce qui est du volet « protection sociale ».En plus de l’étude de faisabilité pour les soins de santé gratuits au profit de toutes les personnes âgées qui a été commanditée par le gouvernement du Burundi, ce dernier a déjà aussi recommandé aux institutions de sécurité sociale de voir dans quelle mesure améliorer la pension liée à la retraite. Par ailleurs, la Congrégation des Frères Beneyozefu vient de mener une étude sur les besoins des personnes âgées dans quelques communes et le ministère attend l’issue de toutes ces réflexions.

Le gouvernement s’engage à ne ménager aucun effort

Malgré toutes ces mesures prises par le gouvernement du Burundi, le ministre Nivyabandi a indiqué qu’il y a des personnes âgées qui se trouvent encore dans des conditions très critiques et d’autres qui viennent d’être retirés de la rue. Pour toutes ces difficultés que rencontrent les personnes âgées, le gouvernement s’engage à ne ménager aucun effort dans la limite des moyens à sa disposition en vue de toujours leur prêter main forte. « Nous sommes convaincus que le premier remède viendra de cette solidarité locale qui a été lancée au mois de juillet de cette année », a précisé le ministre.Il convient de faire savoir que cette journée est célébrée dans la commune Giheta de la province de Gitega. A cette occasion, il est question d’appuyer les personnes âgées vulnérables identifiées et procéder également à la restitution de l’étude sur les besoins des personnes âgées réalisée par la Congrégation des Frères Beneyozefu avec le soutien de l’Organisation de la solidarité mondiale.

Eric Mbazumutima

Ouvrir