Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE BUJUMBURA> Descente du Premier vice-président de la République

Arrêter l’extraction anarchique du sable sur la colline Gasenyi

 

DSC 1625Accompagné par la Police de protection civile, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a effectué une descente sur la colline Gasenyi, zone Rubirizi en commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura, le mardi 4 septembre 2018. Le but de cette descente était d’arrêter l’extraction anarchique du sable utilisé dans la préparation du bouillon. 

 

Au cours de cette descente, M. Sindimwo a été accueilli par le gouverneur de la province de Bujumbura, Nadine Gacuti. Il a visité deux sites où se fait l’extraction anarchique du sable. Les parcelles dans lesquelles se fait cette extraction anarchique appartiennent aux habitants de cette localité mais sont tombés dans les 160 hectares supplémentaires sur les 40 hectares qui se trouvent dans le périmètre du domaine présidentiel à Gasenyi.Comme les propriétaires de ces parcelles ont été interdits d’exercer des activités dans ces parcelles, ils ont jugé bon de vendre le sable en provenance de leurs parcelles à ceux qui l’extraient moyennant argent. Cette extraction se fait d’une manière anarchique de façon qu’elle risque de causer des dégâts sur l’environnement. Les propriétaires de ces parcelles ont demandé au gouvernement de les indemniser pour qu’ils aillent acheter des parcelles ailleurs.Le Premier vice-président de la République a indiqué qu’il a été appelé par la population de cette localité. L’extraction anarchique du sable dans cette localité peut causer des catastrophes au retour de la saison pluvieuse. « Nous sommes venus avec l’Administration et la Police de la protection civile pour arrêter cette extraction du sable afin de pouvoir protéger la population », a dit M. Sindimwo. Il a fait savoir qu’il va transmettre à qui de droit les revendications des propriétaires de ces parcelles. M. Sindimwo leur a demandé de ne pas endommager l’environnement au profit d’autres personnes. C’est pour cette raison que M. Sindimwo a demandé à l’administration locale de prendre les choses en main dans le but  de se préparer au retour des pluies.

Martin Karabagega

Ouvrir