Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE RUTANA> Lancement officiel de la semaine dédiée à la protection sociale et à la mutualité

Pour informer les populations sur les programmes de prévoyance sociale

 

DSC 1490Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de la protection sociale visant  à court, à moyen et long termes, l’appui au développement des mutuelles de santé en faveur des populations rurales et du secteur de l’économie informelle, le ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, en collaboration avec la plateforme des acteurs des mutuelles de santé au Burundi (Pamusab), et  à travers le secrétariat exécutif permanent de la Commission nationale de protection sociale, a procédé, le jeudi 30 août 2018, au chef-lieu de la province de Rutana, aux cérémonies  de lancement officiel de la semaine dédiée à la protection sociale et à la mutualité. 

 

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province de Rutana, Fidèle Minani, a informé que la mise en oeuvre de cette politique de protection sociale dans cette province a atteint un pas satisfaisant même si le chemin à parcourir reste toujours long. En effet, seules deux communes, dont Rutana et Musongati, ont adopté cette politique, avec plus de 1 166 membres. S’agissant des perspectives d’avenir pour renforcer cette politique, M. Minani a signalé que les autorités de toute la province ont pris la décision de tenir des réunions de sensibilisation à l’endroit des populations, de différentes associations oeuvrant dans la province et de tous les acteurs de santé communautaire afin que les populations puissent adhérer à ces associations des mutualités de santé, lesquelles pourront leur permettre de se faire soigner à des prix abordables. Il a terminé en remerciant le ministère en charge des affaires sociales  pour avoir choisi de lancer cette semaine dans cette province et  en affirmant que cela va beaucoup contribuer, surtout, dans la sensibilisation des populations. 

« Actuellement, les associations de mutualités de santé oeuvrent dans 84 sur 119 communes au niveau national »

Selon le président de la  Pamusab, cette plateforme a été initiée dans le but de travailler en synergie avec toutes les associations actrices  des mutualités de santé communautaire en vue d’aider le gouvernement  du Burundi à la bonne mise en oeuvre de la politique nationale de protection sociale. « Actuellement, les associations de mutualité de santé œuvrent dans 84 sur 119 communes au niveau national. Ces associations sont chargées de collecter les cotisations auprès des membres afin qu’en retour lesdites associations assurent une partie des soins médicaux de ces membres en cas de maladie », a-t-il éclairci.  Pour ce qui est des frais d’adhésion, le président de la Pamusab a précisé que ces derniers s’élèvent à 15 000 FBu pour une seule personne, à 22 250 FBu pour une famille ne dépassant pas six personnes et  35 750 FBu pour une famille de plus de six membres. Il a promis que compte tenu du fait que la bonne santé des populations est la principale fondation du développement durable, la Pamusab s’est engagée à fournir tous les efforts afin que toute la population de toutes les communes du pays puisse adhérer dans les associations de mutualité de santé communautaire.

« Promouvoir la bonne santé pour tous, un des objectifs visés par le gouvernement »

Quant à Martin Nivyabandi, ministre en charge des affaires sociales, dans son discours de circonstance, il a indiqué que chaque année, cette semaine est organisée dans le but d’informer et sensibiliser toutes les populations sur l’importance  et la valeur ajoutée des mutuelles de santé communautaire sur leur santé.  M. Nivyabandi a également  rappelé que la politique nationale de protection sociale a été mise en place par le gouvernement du Burundi depuis 2011 dans le but de promouvoir la bonne santé pour tous. « Au moment où le principal défi constaté est la compréhension de l’importance de cette  politique par les populations, le travail revient aux autorités ainsi qu’aux ministères concernés par la mise en œuvre de ladite politique. Il s’agit de faire des sensibilisations  à l’endroit des populations pour une adhésion massive dans les associations  de mutualités de santé communautaire », a insisté M. Nivyabandi.Ce dernier a également informé que le gouvernement a mis en place, des associations qui sont chargées de cotiser pour  les mutuelles de santé des personnes âgées afin qu’elles puissent elles aussi accéder aux soins médicaux gratuitement. M. Nivyabandi  a terminé  son discours en demandant aux représentants des confessions religieuses d’enseigner aux populations, à part la parole de Dieu, l’importance d’adhérer dans les associations de mutualités de santé communautaire afin de pouvoir contribuer dans la promotion de la santé, laquelle constitue la clé du développement durable.
Avit Ndayiragije

Ouvrir