Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Drogue > Témoignage d’une mère qui a un enfant qui se drogue

Elle se sent désespérée

 

Certaines familles de la capitale Bujumbura sont confrontées aux problèmes liés à la consommation de la drogue. Les jeunes sont beaucoup plus concernés par ce phénomène. 

 

La consommation de la drogue est une réalité dans notre pays. Les jeunes sont une catégorie de la population qui est menacée par ce phénomène. Dernièrement, la rédaction du quotidien d’information «Le Renouveau» a rencontré une mère qui a un enfant qui se drogue, pour se rendre compte des conséquences que peut générer cette mauvaise habitude sur sa famille.Selon la mère, la consommation des drogues  chez les jeunes est une menace pour le pays en général et pour leurs  familles en particulier. «Mon fils a commencé à se droguer quand il a fréquentait l’école  secondaire, à l’âge de 15 ans, il y avait ses camarades qui venaient le chercher chaque jour dans l’après-midi. Il ne se reposait pas comme les autres le font pour qu’ensuite ils puissent réviser les leçons du lendemain. Nous avons essayé de lui prodiguer des conseils, moi et toute la famille, mais en vain. A un certain moment, il a commencé à manifester une démotivation et un désintérêt pour l’école, ce qui m’a préoccupée, car je n’entrevoyais pas son avenir sans poursuivre ses études.Ces derniers jours, il vole tout ce qu’il trouve dans la maison afin de gagner l’argent pour s’acheter des stupéfiants. Il est tout le temps en train de se disputer avec ses frères et sœurs, ce qui nous perturbe dans la famille. Les voisins sont fâchés contre lui parce qu’il les dérange ». Elle a signalé que les jeunes qui sont dans une telle situation ont du mal à poursuivre leurs études d’où un échec scolaire, une dépendance à ces drogues parce qu’ils ne peuvent plus s’en passer, et ils développent un comportement d’irresponsabilité, des problèmes de santé, etc., qui sont les conséquences observées chez un consommateur de la drogue.Notre interlocutrice a indiqué que les parents peuvent empêcher leurs enfants de consommer de la drogue en leur parlant ouvertement des risques encourus par quiconque consomme ces stupéfiants. « Au lieu de les culpabiliser, il convient à nous les parents d’aider nos enfants à s’en sortir ». Elle interpelle les autorités à faire arrêter et punir ceux qui vendent ces produits.
Sonia Busogoro (Stagiaire)

Ouvrir