Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Cour et parquet anti-corruption > Déclaration de presse

Le rendement du premier semestre 2018 a été meilleur que celui du premier semestre 2017

 

DSC00401La porte-parole de la Cour anti-corruption, Alphonsine Ndizeye, a fait une déclaration de presse, le lundi 30 juillet 2018, dans laquelle elle a indiqué que le rendement des activités de la cour et du parquet général anti-corruption pour le premier semestre 2018 (du 1e janvier au 30 juin) a été meilleur par rapport à celui du premier semestre 2017. 

 

A la Cour anti-corruption, 102 affaires ont été inscrites au rôle, 140 affaires ont été rédigées et prononcées, 33 décisions ont été rendues en vue du contrôle de la régularité de la détention préventive. Soixante-quatre affaires ont été frappées d’appel et 36 affaires ont été exécutées. Le montant recouvré est de cinq cent soixante-quinze millions cent quatre-vingt seize mille cent trente-trois francs burundais (575 196 133 FBu) au premier semestre 2018 contre cent soixante dix millions deux cent trente-huit mille cinq cent cinquante francs burundais (170 238 550 FBu) au premier semestre 2017.Au parquet général, au premier semestre 2018, 202 dossiers répressifs et d’information dont 55 d’auto saisine, ont été ouverts. 166 ont été traités, 8 affaires ont été exécutées et 4 inspection de cachot et de prison ont été effectuées.Il a recouvré quatre cents quatre million neuf cents soixante-six neuf cent huit francs burundais (404 966 908 FBu) au premier semestre 2018 contre deux cent cinquante huit million neuf cent trente-quatre mille trois cent trente-six francs burundais      (258 934 336 FBu) de moyenne au premier semestre 2017.La Cour et le parquet général anti-corruption ont recouvré en tout au premier semestre 2018, neuf cent quatre-vingt million cent soixante-trois milles quarante et un francs burundais (980 163 041 FBu) contre quatre cent dix-neuf million deux cent soixante-deux mille huit cent quatre-vingt-six francs burundais (419 262 886 FBu) au premier semestre 2017.Ladite déclaration  a été signée par Pierre Claver Miburo, procureur général près la Cour anti-corruption et Elie Manirafasha, président de la Cour anti-corruption
Kazadi Mwilambwe

Ouvrir