Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Sénat Le ministre Peter Friedrich en visite officielle au Burundi

DSC 1118

Cimenter la coopération dans les domaines du développement

Le président du Sénat, Gabriel Ntisezerana, a reçu en audience le ministre chargé du Bundesrat, de l’Europe et des Affaires internationales de Bade-Wurtemberg qui effectue une visite officielle au Burundi du 27 au 30 mai 2014. Le débat était centré sur les relations diplomatiques entre leurs deux Institutions.

Dans la matinée du mardi 27 mai 2014, une délégation de parlementaires européens, à la tête de laquelle se trouvait Peter Friedrich, ministre chargé du Bundesrat, de l’Europe et des Affaires internationales de Bade-Wurtemberg, a été reçu par Gabriel Ntisezerana, président du Sénat burundais.
A la sortie de l’audience, Gabriel Ntisezerana a révélé à la presse que les échanges ont porté sur la façon de cimenter leurs relations de coopération en matière sanitaire, environnementale, énergétique, etc.
Ces personnalités ont également parlé de la manière dont les deux institutions fonctionnent pour que le Sénat burundais puisse emboîter le pas du parlement de la région de Bade-Wurtemberg en matière de représentation du peuple et de vote de loi.
Il a aussi dit que certaines catégories de gens nécessitent beaucoup plus d’attention notamment les orphelins et les veuves de guerre, les jeunes anciens combattants qui ont besoin d’être soutenus.

Yolande Nintunze

 

Sénat Le ministre Peter Friedrich en visite officielle au Burundi (2)

DSC 1118

Cimenter la coopération dans les domaines du développement

Le président du Sénat, Gabriel Ntisezerana, a reçu en audience le ministre chargé du Bundesrat, de l’Europe et des Affaires internationales de Bade-Wurtemberg qui effectue une visite officielle au Burundi du 27 au 30 mai 2014. Le débat était centré sur les relations diplomatiques entre leurs deux Institutions.

Dans la matinée du mardi 27 mai 2014, une délégation de parlementaires européens, à la tête de laquelle se trouvait Peter Friedrich, ministre chargé du Bundesrat, de l’Europe et des Affaires internationales de Bade-Wurtemberg, a été reçu par Gabriel Ntisezerana, président du Sénat burundais.
A la sortie de l’audience, Gabriel Ntisezerana a révélé à la presse que les échanges ont porté sur la façon de cimenter leurs relations de coopération en matière sanitaire, environnementale, énergétique, etc.
Ces personnalités ont également parlé de la manière dont les deux institutions fonctionnent pour que le Sénat burundais puisse emboîter le pas du parlement de la région de Bade-Wurtemberg en matière de représentation du peuple et de vote de loi.
Il a aussi dit que certaines catégories de gens nécessitent beaucoup plus d’attention notamment les orphelins et les veuves de guerre, les jeunes anciens combattants qui ont besoin d’être soutenus.

Yolande Nintunze

 

Présidence de la République> Adriano Campolina et Paul Seger reçus

segers

La lutte contre la pauvreté et la consolidation de la paix au centre des échanges

Le président de la République Pierre Nkurunziza a successivement reçu en audience le secrétaire général d’Action Aid, Adriano Campolina et le président de la commission chargée de la confédération de la paix au sein des Nations unies, Paul Seger, le mardi 27 mai 2014. Il était question pour Action Aid d’affirmer son engagement continu et d’assurer aux Nations unies que la participation sera équitable pour tous les partis politiques pendant les élections de 2015.

Pour Adriano Campolina, secrétaire général d’Action Aid, son organisation ne ménagera aucun effort pour soutenir le gouvernement burundais dans ses projets de développement.
Le Président de la République a recommandé à Action Aid d’étendre ses réalisations et de ne pas les limiter seulement dans cinq provinces du Burundi. Pierre Nkurunziza a promis à son tour de soutenir les organisations qui aident dans la lutte contre la pauvreté au Burundi. Au représentant des Nations unies en matière de paix, il a assuré que les élections seront très bonnes.
Pour M. Campolina, Action Aid travaillera en collaboration avec le Burundi pour lutter contre la pauvreté, promouvoir les droits de l’Homme et la bonne gouvernance, assurer une sécurité alimentaire stable, promouvoir le secteur de l’éducation et aider le peuple burundais à renforcer ses capacités.
Quant à l’ambassadeur Paul Seger, il a déclaré que ses visites régulières au Burundi visent à s’assurer que la coopération entre les Nations unies et le Burundi reste durable. Les Nations unies doivent s’assurer que la coopération bilatérale et régionale est durable. «Avec les prochaines élections de 2015, les esprits doivent être sereins et tous les partis politiques doivent compétitionner d’une manière équitable», a souhaité l’ambassadeur Seger. Il a aussi souhaité que les élections soient ouvertes à tout le monde afin de sauvegarder la paix. Il a promis de soutenir le Burundi dans le maintien de la paix.
Blandine Niyongere

 

Présidence de la République> Adriano Campolina et Paul Seger reçus (2)

segers

La lutte contre la pauvreté et la consolidation de la paix au centre des échanges

Le président de la République Pierre Nkurunziza a successivement reçu en audience le secrétaire général d’Action Aid, Adriano Campolina et le président de la commission chargée de la confédération de la paix au sein des Nations unies, Paul Seger, le mardi 27 mai 2014. Il était question pour Action Aid d’affirmer son engagement continu et d’assurer aux Nations unies que la participation sera équitable pour tous les partis politiques pendant les élections de 2015.

Pour Adriano Campolina, secrétaire général d’Action Aid, son organisation ne ménagera aucun effort pour soutenir le gouvernement burundais dans ses projets de développement.
Le Président de la République a recommandé à Action Aid d’étendre ses réalisations et de ne pas les limiter seulement dans cinq provinces du Burundi. Pierre Nkurunziza a promis à son tour de soutenir les organisations qui aident dans la lutte contre la pauvreté au Burundi. Au représentant des Nations unies en matière de paix, il a assuré que les élections seront très bonnes.
Pour M. Campolina, Action Aid travaillera en collaboration avec le Burundi pour lutter contre la pauvreté, promouvoir les droits de l’Homme et la bonne gouvernance, assurer une sécurité alimentaire stable, promouvoir le secteur de l’éducation et aider le peuple burundais à renforcer ses capacités.
Quant à l’ambassadeur Paul Seger, il a déclaré que ses visites régulières au Burundi visent à s’assurer que la coopération entre les Nations unies et le Burundi reste durable. Les Nations unies doivent s’assurer que la coopération bilatérale et régionale est durable. «Avec les prochaines élections de 2015, les esprits doivent être sereins et tous les partis politiques doivent compétitionner d’une manière équitable», a souhaité l’ambassadeur Seger. Il a aussi souhaité que les élections soient ouvertes à tout le monde afin de sauvegarder la paix. Il a promis de soutenir le Burundi dans le maintien de la paix.
Blandine Niyongere

 

Page 338 sur 338

Ouvrir