Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Cankuzo-Mishiha > Campagne pour l’élection de la Constitution

« Voter Oui pour la Constitution c’est éviter le mépris des colons »

 

DSC09506Dans la cadre de la campagne pour le référendum prévu pour le 17 de ce mois, après la commune Gisuru de la province de Ruyigi,  le secrétaire général adjoint du parti CNDD-FDD, Joseph Ntakarutiman, à la tête d’une délégation de ce parti, s’est rendu dans la commune Mishiha de la province de Cankuzo dans le but d’enseigner aux  Bagumyabanga comment ils vont élire la Constitution. Lesdites activités ont eu lieu dans la zone Muzenze sur la colline Mishiha.  

 

Dans son mot de bienvenue, le secrétaire provincial du parti CNDD-FDD en province de Cankuzo, Révérien Ndugi, s’est réjoui de la présence du secrétaire général adjoint de ce parti et toute sa délégation. Il a également remercié tous les Bagumyabanga qui ont pris part à cette activité d’avoir répondu présent à ce rendez-vous.Parlant de la vie du parti CNDD-FDD dans cette province, il a indiqué que les comités de ce parti à la base sont en place depuis les collines jusqu’au niveau provincial et qu’ils fonctionnent très bien. Il a aussi souligné que la province de Cankuzo compte deux mille six cent vingt-cinq comités à la base repartis sur quatre vint sept collines. M. Ndugi a fait savoir que dans la province de Cankuzo la sécurité est bonne et que la population y veille jour et nuit. Il a aussi indiqué que quatre communes sur cinq que compte cette province sont frontalières à la République unie de Tanzanie et  que la population de Cankuzo entretient de bonnes relations avec celle de la Tanzanie. 

La commune Mishiha a été choisie pour plusieurs raisons

A son tour, le secrétaire général adjoint du parti CNDD-FDD, Joseph Ntakarutimana, a indiqué qu’on a choisi la commune Mishiha parce que selon les rapports, cette commune a été la première dans l’enrôlement des électeurs. « On ne doute pas que même le 17 mai prochain vous serez toujours les premiers ». Une autre chose qui a fait qu’on organise cette activité dans cette commune est que la population est en train de construire un grand hôpital.        « C’est un signe qui montre que la population de Mishiha a bien compris la politique du parti CNDD-FDD qui met en avant les travaux de développement du pays ». Il a également apprécié la cohabitation pacifique entre les Bagumyabanga de la province de Cankuzo et  le peuple tanzanien. 

« La nouvelle Constitution émane de la volonté du peuple »

Toujours dans son disours, M. Ntakirutimana a indiqué que lui et sa délégation étaient venus pour inviter la population de Mishiha, en particulier, et de Cankuzo, en général, à voter Oui pour la Constitution le 17 mai de cette année. Il leur a ainsi appris comment ils vont élire le jour du scrutin. « Regardez seulement la case blanche  et apposez  votre empreinte ou votre signature devant cette case dans laquelle  est écrit le mot « ego ». Tout en se réjouissant du fait que la Constitution qu’on va bientôt élire découle de la volonté du peuple, il a indiqué que l’ancienne Constitution comportait des articles qui ne sont pas conformes à la réalité du moment. 

« Le parti CNDD-FDD n’aime pas le mépris et la trahison »

Parlant des situations difficiles qu’a vécues le peuple burundais, M. Ntakarutimana  a souligné que les colons ont longtemps méprisé le peuple burundais, d’où en votant Oui pour la Constitution, on aura coupé  court avec ce mépris. Il a ainsi rassuré que le parti CNDD-FDD  s’est engagé à ne pas mépriser et trahir le peuple qui l’a élu. « Le parti CNDD-FDD n’aime pas le mépris et la trahison; il prône toujours que quelqu’un soit traité avec tout son honneur ». Il a souligné que le mépris des colons se remarque par  le fait qu’ils ont chaque fois, depuis 1961,  assassiné les dirigeants élus par le peuple  burundais. 
ASTERE NDUWAMUNGU

Ouvrir