Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

RUTANA> Campagne électorale du référendum au sein du parti CNDD-FDD

« C’est un signe qui montre que la démocratie règne au Burundi »

 

IMG2871Le secrétaire générale du parti CNDD-FDD au niveau national Evariste Ndayishimiye a poursuivit le jeudi, 03 mai 2018 la campagne électorale du référendum en zone Kayero, commune Mpinga-kayove dans la province de Rutana. Il a invité tous les « Bagumyabanga » à voter Oui à la nouvelle Constitution. 

 

Dans son mot d’accueil, Sylvain Nzikoruriho, secrétaire provincial du parti CNDD-FDD à Rutana a bien accueilli tous les « Bagumyabanga » qui sont venus pour la campagne référendaire 2018. Il a indiqué que les membres du parti CNDD-FDD cohabitent pacifiquement, que toutes les institutions du parti sont mises en place et que la sécurité est bonne. Il a remercié vivement le secrétaire général du parti CNDD-FDD qui est venu encourager la population de Rutana pour qu’elle vote Oui lors du prochain référendum.Au nom des « Bagumyabanga » de la province de Rutana, M. Nzikoruriho a indiqué qu’ils vont répondre massivement au rendez-vous du 17 mai 2018 pour voter Oui à la nouvelle Constitution. M. Nzikoruriho a profité de l’occasion pour montrer aux Bagumyabanga de Rutana comment ils vont procéder pour voter Oui. Il a également indiqué que les dirigeants du parti CNDD-FDD à Rutana vont continuer à sensibiliser les « Bagumyabanga » des différentes communes jusqu’au niveau des collines.

Les citoyens ont une place très importante dans la vie du pays

Dans son discours de circonstance, le secrétaire général du parti CNDD-FDD Evariste Ndayishimiye a fait savoir que c’est la première fois que le gouvernement demande la révision de la Constitution par la volonté du peuple. « C’est un signe qui montre que la démocratie règne au Burundi et que les citoyens ont une place très importante dans la vie du pays ». M. Ndayishimiye a indiqué que le jour du vote est un jour très important pour toute la population en général et surtout pour le parti CNDD-FDD en particulier. Les lois doivent être mises à jour et actualisées. Nous allons voter la nouvelle Constitution pour rendre honneur à notre pays. Avec la nouvelle Constitution,  le pays ne va plus replonger dans des crises répétitives. Réviser la Constitution c’est le droit des Burundais, personne d’autre n’a le droit d’accuser les Burundais  d’avoir pris cette décision, cette mesure salutaire. M. Ndayishimiye a aussi rappelé que l’ancienne Constitution a coïncidé avec la période de guerre que le pays a traversée. Aujourd’hui cette dernière n’a plus de sens car nous avons déjà traversé cette période de guerre. En plus de cela, l’ancienne Constitution donnait à la population les dirigeants qui n’émanaient pas de la population. Avec la nouvelle Constitution, le Burundi aura également respecté les conventions de la Communauté est-africaine car le pays a des intérêts d’être membre de cette Communauté.M. Ndayishimiye a rappelé quelques raisons qui montrent qu’il est nécessaire que cette ancienne Constitution soit révisée. La nouvelle Constitution montre que le pays est réellement indépendant. Les droits de la personne humaine seront plus respectés pour tout le monde sans distinction. La femme aura aussi une place importante dans la vie du pays. Le secrétaire général du parti CNDD-FDD a affirmé qu’au sein de son parti, les membres vont voter tous les articles de la nouvelle Constitution sans exception. 

Lucie Ngoyagoye

 

Ouvrir