Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

REFLEXION> Contribution des artistes chanteurs aux élections

Produire des chansons non violentes sur les élections

 

DSC 0148Les artistes chanteurs peuvent contribuer au bon déroulement des élections. Le ministère de l’Intérieur et de la formation patriotique l’a déjà compris, c’est pourquoi il est en train d’organiser un concours de la chanson portant sur les élections. Toutefois, les chansons pouvant contribuer à cet événement doivent avoir un contenu non violent.   

 

 

Le directeur général de la Formation patriotique, Térence Mbonabuca, lors de la sensibilisation des représentants des partis politiques et du personnel du ministère ayant la formation patriotique dans ses attributions sur les techniques d’observation des élections, le jeudi 12 avril 2018, a expliqué que ledit concours est en cours de préparation. Selon la même source, les artistes de toutes les provinces du pays seront invités à participer à ce concours et la chanson nominée sera fréquemment diffusée à la radio durant la période électorale. M. Mbonabuca a déploré qu’il y ait des chansons qui circulent déjà sur les réseaux sociaux mais pleines de paroles violentes. 

Ce n’est pas la matière qui manque

Pourquoi recourir aux paroles violentes alors que ce n’est pas la matière qui manque ? En effet, pour bien composer ces chansons dignes d’accompagner un processus électoral pacifique,  les artistes doivent s’imprégner des différentes étapes des élections et connaître les besoins sur lesquels se focaliser. Il y a différents groupes de gens à sensibiliser. C’est notamment toute la population des électeurs, les responsables des partis politiques, l’autorité administrative locale, les jeunes affiliés aux partis politiques ou membres des associations sans but lucratif, etc. Il y a un message spécifique à chaque groupe cible. Il faut par exemple sensibiliser la population ; notamment les jeunes, à adopter un bon comportement durant la période électorale, car les institutions stables sont appuyées par la population. Quant aux responsables des partis politiques ou les autres entités pouvant mandater des observateurs électoraux, ils doivent être sensibilisés à suivre de près le processus électoral à tous les niveaux car on a déjà constaté qu’ils viennent faire l’observation le jour des scrutins sans avoir observé le déroulement de la vérification des listes électorales provisoires ou le retrait de la carte d’électeur, alors que ce sont des moments tout aussi importants. Les artistes doivent s’inspirer des différents documents sur le référendum et sur les élections de 2020 pour produire des œuvres s’y conforment.                      
GRACE-DIVINE GAHIMBARE

Ouvrir