Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Rutana> Célébration de la journée internationale du travail

« Nous voulons des œuvres qui conduisent au développement du pays »

 

DSC 0251Comme dans les autres pays du monde entier, le Burundi a célébré le mardi 1er mai 2018, la Journée internationale  des  travailleurs et du travail. Les cérémonies ont été rehaussées,  dans la province de Rutana, par la présence du président de la République Pierre Nkurunziza,  en compagnie de son épouse, ainsi que d’autres hautes autorités du pays. Cette journée a pour thème : « Retroussons nos manches pour développer notre pays ». 

 

Lesdites cérémonies ont débuté par un long défilé des travailleurs des différents services œuvrant dans cette province et d’autres provenant de la capitale Bujumbura. Le mot d’accueil a été prononcé par le gouverneur de la province de Rutana, Bède Nyandwi qui a indiqué que la  sécurité est bonne dans sa province grâce à la quadrilogie. Il a aussi dressé la situation générale de la province dans tous les secteurs de la vie nationale.Lesdites cérémonies ont débuté par un long défilé des travailleurs des différents services œuvrant dans cette province et d’autres provenant de la capitale Bujumbura. Le mot d’accueil a été prononcé par le gouverneur de la province de Rutana, Bède Nyandwi qui a indiqué que la  sécurité est bonne dans sa province grâce à la quadrilogie. Il a aussi dressé la situation générale de la province dans tous les secteurs de la vie nationale.

Problèmes rencontrés par les travailleurs 

DSC 0630 1Quant au président de la Cosybu (Confédération des syndicats du Burundi) Tharcisse Gahungu, il a fait savoir que cette fête des travailleurs est une occasion pour faire une introspection, savoir ce qui s’est bien passé ou non afin de trouver des solutions permettant d’accroître la production. « Nous devons construire notre pays et ne pas compter sur l’aide extérieure. Ainsi, nous devons fournir plus d’efforts pour arriver au développement », a-t-il poursuivi.M.Gahungu n’a pas manqué de souligner les problèmes rencontrés par les travailleurs, notamment  ceux  en  rapport  avec la liberté syndicale, le manque de dialogue social, la privatisation du secteur public, la protection sociale, l’offre d’emploi et le dédommagement de certains travailleurs licenciés et ayant eu gain de cause. La Cosybu demande de réglementer le travail des  domestiques, des motards, etc.   Face à tous ces problèmes, le chef de l’Etat a promis de faire tout son possible pour y apporter des solutions. 

S’atteler aux travaux de déve-loppement, protéger l’environnement 

Dans son discours de circonstance, le président de la République Pierre Nkurunziza est revenu sur le thème choisi :  «Retroussons nos manches pour développer notre pays ». Tous les Burundais doivent s’atteler aux travaux de développement du pays. Aussi, ils doivent être complémentaires. Chacun doit donner sa contribution pour participer à l’essor de notre pays. « Nous voulons des œuvres qui développent notre pays. Chaque Burundais y compris les étrangers vivant au Burundi, doit faire une introspection et accomplir de bonnes œuvres pour arriver au développement du pays ». M.Nkurunziza  a aussi précisé qu’il est important ces jours-ci de protéger notre environnement car beaucoup de dégâts tant matériels qu’humains s’observent.  Pour cela, les travaux de développement communautaire vont s’effectuer dans le sens de la protection de l’environnement. Ainsi, nos marais doivent être protégés pour éviter des dégâts, a-t-il souligné. Le Numéro Un burundais a saisi cette occasion pour remercier tous ceux qui ont répondu à ces cérémonies.Le chef de l’Etat a alors  décerné des prix composés de certificats d’honneur et d’une enveloppe (de 1 à 2 millions de FBu) aux personnes qui se sont distinguées au travail par leur dévouement et leur courage. Ainsi, dix-sept (17) personnes ont été gratifiées. Elles proviennent de plusieurs services ou milieux de travail, entre autres l’administration, la justice, l’éducation, le sport, la santé...                                        Yvette Irambona   

Ouvrir