Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Municipalité de Bujumbura> Descente de ombudsman burundais à la mairie de Bujumbura et sur les dépotoirs de Mubone et Gisyo

Les citoyens du quartier Gisyo avaient saisi cette institution

 

DSC 0143L’ombudsman burundais, Edouard Nduwimana, a successivement effectué le jeudi 12 avril 2018, une descente à la mairie de Bujumbura sur l’ancien dépotoir de Mubone dans la zone Buterere et sur le dépotoir provisoire qui se trouve dans le quartier Gisyo de la zone Kanyosha. Il était en compagnie du maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa. La visite a été commencée par un entretien avec le maire de dans son cabinet de travail.  

 

Selon M. Nduwimana, parmi les missions constitutionnelles de l’ombudsman, il est prévu une mission d’observateur du bon fonctionnement de l’administration publique prise dans son ensemble. Et il a précisé qu’il a visité la mairie de Bujumbura comme il peut visiter une autre institution publique qui offre des services aux citoyens. Concernant cet entretien, il a dit que les échanges étaient centrés sur plusieurs questions notamment  celle des sociétés de salubrité en mairie de Bujumbura, celle concernant les parkings, et celle des marchés modernes nouvellement construits. A propos de la salubrité, l’ombudsman burundais a fait savoir que les citoyens du quartier Gisyo de la zone Kanyosha ont saisi officiellement l’institution de l’Ombudsman en alertant qu’il y a un dépotoir qui est en train  d’être installé tout près des ménages. Et ces citoyens ont peur qu’il y ait  risque d’insécurité surtout au niveau de la santé. C’est pourquoi l’ombudsman a voulu se rendre sur le lieu en compagnie du maire de la ville de  Bujumbura afin de constater la situation. 

Ce dépotoir constitue un risque imminent pour la population environnante

M. Nduwimana a souligné qu’il a constaté que ce dépotoir constitue un risque imminent pour la population environnante. Mais il a indiqué que la cause principale de cette situation est le dépotoir de Mubone en zone Buterere car ce dépotoir est saturé. Il a indiqué que dans ce genre de visite, c’est une occasion de formuler des recommandations à l’endroit des pouvoirs publics, essentiellement au gouvernement, afin qu’il prenne cette question en main. Et comme c’est une question qui dépasse la mairie de Bujumbura à elle seule, elle doit être prise d’une manière globale par tous les ministères concernés. Il a  indiqué aussi que le gouvernement devrait faire quelque chose pour que ces déchets puissent constituer une opportunité économique comme dans d’autres pays. M. Nduwimana a dit que la question concernant la gestion des marchés modernes nouvellement construits a été discutée par ces deux personnalités. Car certains citoyens ont saisi l’institution de l’Ombudsman en disant qu’ils sont expulsés dans leurs places. De même, le maire de la ville de Bujumbura a reconnu que les plaintes des citoyens de Gisyo sont fondées car ce dépotoir se trouve tout près des maisons d’habitation et il y a risque de voir survenir les maladies causées par ce dépotoir. M. Mbonimpa a précisé que c’est une question qu’on doit étudier au plus haut niveau afin de trouver une solution durable car même à Mubone,  la nappe phréatique est déjà  contaminée et cela peut contaminer le lac Tanganyika. Mais il a rassuré les habitants vivant près de   ce dépotoir que cette question va être résolue prochainement. Et il a demandé au gouvernement d’octroyer à la mairie de Bujumbura un terrain plus vaste et plus éloigné des habitations pour en faire un dépotoir. 

Fides Ndereyimana

Ouvrir