Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PARLEMENT> Séance plénière du mercredi 11 avril 2018

Présentation des réalisations du gouvernement par le Deuxième vice-président de la République

 

DSC 3658Les deux chambres du Parlement se sont réunies en séance plénière sous la présidence de Pascal Nyabenda, président de l’Assemblée nationale, le mercredi 11 avril 2018. Au cours de cette séance, le Deuxième vice-président de la République, Joseph Butore, a présenté les réalisations du second semestre de l’année 2017 pour les ministères sous sa tutelle. 

 

La Constitution de la République stipule en son article 163 qu’ « évaluer, tous les six mois, la mise en application du programme du Gouvernement » est l’une des activités qui peuvent réunir en congrès les deux chambres du Parlement. Le Deuxième vice-président de la République, Joseph Butore, a présenté aux membres des deux chambres les réalisations des différents ministères sous sa tutelle.La présentation s’est déroulée ministère par ministère et le Deuxième vice-président de la République  détaillait les grandes lignes avec des renvois pour quelques petits détails au livre-rapport que chaque parlementaire possédait déjà. Parmi les grandes réalisations, il a signalé notamment que le ministère en charge des finances a dans l'objectif de maintenir l'équilibre macroéconomique en conjoncture avec la politique monétaire, 404,82 milliards BIF des recettes ont été collectés contre 333 milliards BIF collectés à la fin de décembre 2016, soit un montant additionnel de 72,5 milliards (21%) par l’OBR (Office burundais des recettes). En vue de renforcer la bonne gouvernance au sein de ce ministère, mille cinq cent vingt-un (1 521) marchés en dessous des seuils ont été contrôlés et cinq rapports sont déjà produits et disponibles.

Domaine socioéconomique 

Joseph Butore a fait savoir que dans le domaine socioéconomique et avec le ministère des Transports, des travaux publics et de l’équipement, parmi les grandes réalisations, 157 km de routes en terre ont été revêtues et entretenues. Les travaux de bitumage de la RN 13 phase II, tronçon Butaganzwa-Ruyigi (19 km) ont été complétés. Les travaux de bitumage de la RN18,  phase I, tronçon Nyakararo-Mwaro-Kibumbu (30 km) ont été complétés au cours du 2è semestre 2017. Les travaux de bitumage de la RN5, lot 1, tronçon Bujumbura-Nyamitanga (30km) ont été lancés.L'Office de Transport en Commun (Otraco) a réalisé deux milliards  trois millions quatre cent-septante-deux mille sept cent-douze francs burundais (2 003 472 712) sur 2,5 milliards prévus pour toute l'année. Le ministère des Transports a procédé au retrait des vieux véhicules et a interdit leur importation ainsi que celle des véhicules de main gauche. Les feux tricolores en mairie de Bujumbura ont été installés, des travaux connexes réalisés à la RN3. 

Le domaine de l’énergie et des mines : des avancées significatives

Le ministère de l’Energie et des mines enregistre dans son actif diverses réalisations. Il importe de signaler que 245 artisans miniers et de carrières se sont formalisés, 217 demandes d'exploitation des sites traitées, 123 nouvelles coopératives agréées et 11 renouvelées ainsi que 89 périmètres cadastrés. Au mois de juillet 2017, il y a eu production de 10 MW, puis 20 MW dès septembre 2018 pour totaliser 30 MW. De plus, dans la production de l’énergie électrique par la mise en marche d’une centrale thermique, des extensions de réseaux électriques en moyenne tension et basse tension sur 14,8 km de réseaux moyenne tension sur une distance de 36,2 km de réseaux basse tension ont été réalisés à Carama, Kajaga et Kobero.

Une école doctorale à l’Université du Burundi et 22 programmes de master

S’agissant des réalisations du ministère de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Joseph Butore a fait remarquer que parmi celles-ci,  22 programmes de Master ont été autorisés à ouvrir par la CNES (Commission nationale pour l’enseignement supérieur). Plus de quatre mille (4 000) enseignants et directeurs ont été formés au mois d’août dans le cadre de la formation des enseignants et directeurs des écoles secondaires de la deuxième année du post-fondamental. Un million sept cent-vingt mille cinquante-six (1 720 056) manuels pour les élèves de 7e et trente quatre mille quatre cents (34 400) guides pour les maîtres ont été distribués dans le cadre du programme « Back to School » avec l’appui de l’Unicef. Un million cinquante-six mille (1 056 000) manuels ont été distribués pour les élèves de 8e.

L’environnement a été également protégé

Le ministère ayant l’environnement dans ses attributions n’a pas manqué de protéger l’environnement. Ainsi, trois mille       (3 000) plants de bambou ont été produits et plantés sur les rives des rivières Mutimbuzi et Kanyosha sur une distance de 2 km. Des plants de calliandra ont été mis en place dans les 30 périmètres de protection rapprochée sur 30 sources de captage d’eau potable des  communes Bururi, Rumonge, Burambi et Buyengero. 250 000 plants forestiers  et agro-forestiers ont été produits dans les communes Kirundo, Muyinga, Ruyigi, Mairie de Bujumbura pour les plants de bambous, ainsi que 50 000 plants forestiers.Deux mémorandums d’entente ont été signés dans le cadre du partenariat public et privé pour deux sites, à savoir la source du Nil de Rutovu et les eaux thermales de Muhweza dans le cadre de l'aménagement des campings lodges. Le ministère du Commerce a suivi régulièrement l'évolution des prix des produits de première nécessité sur les marchés du pays pour anticiper sur les pénuries ou éventuelles spéculations sur les prix.

Le ministère en charge des médias n’a cessé de progresser

Le ministère ayant en charge la communication a effectué une inspection approfondie des services sous-tutelle. Il a procédé à la vulgarisation des politiques, au renforcement des capacités à différents endroits. Les émissions numériques ont été lancées sur la télévision nationale. Bientôt, les cent -nonante mille (190 000) décodeurs seront distribués aux ménages vulnérables déjà identifiés. Le ministère a continué avec les médias publics, l’accompagnement des actions du gouvernement et la promotion de l’image du Burundi. Le réseau mobile de l’Office national des télécommunications a été modernisé. Dans le cadre de l’inclusion financière, la Régie nationale des postes a permis à deux mille six cent-trente-neuf (2 639) personnes d’être déjà insérées dans le circuit financier formel avec 49 000 000 FBu.Pour le renforcement des prestations de soins et de services de santé, le ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida a fait une campagne de vaccination des enfants de 4 mois à 14 ans contre la rougeole et la rubéole au niveau national, 98% des enfants ont été vaccinés. Trois mille (3 000) personnes âgées bénéficiaires ont accès aux soins et services de santé, car elles possèdent déjà des cartes du programme de financement des soins et services de santé pour les personnes âgées. En 2017, 98,8 % des enfants de 9 mois à 14 ans ont été vaccinés contre la rougeole et la rubéole au niveau national.

Le secteur agro-pastoral a été renforcé

Dans le souci de l'augmentation de la production agricole, il y a eu la redynamisation de l'encadrement rapproché, ainsi 14 318 ménages ont été encadrés dans tout le pays. On a également appuyé 34 organisations de producteurs dans tout le pays. Il y a eu la promotion des unités de transformation des produits agricoles, 4 études de faisabilité sur les unités de transformation de la tomate, du maracudja, des agrumes et de la banane. Une étude de faisabilité est disponible sur la tomate. Environ 914 km de fossés antiérosifs ont été végétalisés sur 500 km prévus. 1 600 ha ont été emblavés dont 1 450 ha de marais et 150 ha de périmètre irrigué. 69 083,6 tonnes de riz paddy ont été produits sur 42 000 tonnes prévues. Au niveau de l’augmentation de la production agricole : 10 000 plants de prunier de Japon, 20 000 plants de manguier, 10 000 plants d’avocatier, 20 000 plants d’agrumes et 50 000 plants de maracoudja ont été  produits. Le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a promu la recherche agronomique et zootechnique. Ainsi, 236 004 mini-tubercules de pomme de terre ont déjà été produits. Un crédit de 5,8 milliards a été contracté par les producteurs auprès des microfinances et garanti par des projets du Fida. La production des cultures industrielles a été augmentée : 1 885 tonnes de coton graines, 779 tonnes de coton fibre et 13 347,514 tonnes d’huile de palme ont été produites. L’impact de la privatisation des filières café, thé et abattoirs a été évalué. Une stratégie de diversification des cultures a été élaborée, ainsi que la promotion des unités de transformation des produits agricoles.Le ministère ayant les affaires sociales dans ses attributions a permis l’accès aux soins de santé des indigents. Ainsi,  3 000 personnes âgées ont accès aux soins et services de santé, car elles possèdent déjà des cartes du programme. 200 ménages ont été appuyés dans la réinstallation, ont l'accès à l’habitat décent et à l’auto-prise en charge; 210 enfants ont été retirés de la rue et réinsérés dans leurs familles. et 255 072 ménages victimes des catastrophes et autres vulnérables ont été assistés en vivres et non-vivres.

Amédée Habimana

Ouvrir