Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AWA-MPUZABAHANZA > Quatrième assemblée générale ordinaire

Mettre ensemble nos efforts pour le développement durable du pays

 

DSC 1048Le samedi 7 avril 2018, l’association Awa-Mpuzabahanza a organisé à l’hôtel Source du Nil, sa quatrième assemblée générale. C’était une occasion pour les représentants légaux régionaux et au représentant légal national de présenter le bilan de leurs réalisations. L’assemblée générale a aussi validé le plan d’action d’Awa-Mpuzabahanza pour les cinq ans. 

 

Dans son mot d’ouverture de la quatrième assemblée de l’association Awa-Mpuzabahanza, le représentant légal, Ambassadeur Pascal Gasunzu, a d’abord remercié tous les Bahanza qui sont venus de tous les coins du pays pour participer massivement à cet événement. Il a rappelé que le but principal de la création de l’association était de rassembler et rapprocher tous les membres du clan Abahanza.  Pour l’Ambassadeur Gasunzu, connaître le passé du clan devrait être très utile. «Comme celui qui ignore son histoire ne peut prétendre avoir un bon avenir, nous, en tant que Bahanza, devrions d’abord connaître le passé de notre clan et ses fonctions au temps de la monarchie burundaise. Ensuite, mettre ensemble nos efforts pour le développement durable du pays. Nous avons aussi voulu servir de modèle aux autres clans qui voudront emboîter nos pas. C’est pourquoi chaque fois que nous tenons des réunions, nous invitons nos frères des autres clans qui veulent agir à notre instar », a dit M. Gasunzu.

L’importance d’Awa n’est pas négligeable

En marge de cette assemblée générale, Ambassadeur Gasunzu a indiqué à la presse qu’Awa-Mpuzabahanza sera très utile à la nation. « Notre association Awa-Mpuzabahanza est d’une importance capitale au niveau du développement de notre pays. Comme vous le savez bien, le développement commence par la famille. La famille à son tour développe la commune où elle est basée et par conséquent le pays.Pour ceux qui pensent que la tendance d’Awa-Mpuzabahanza serait politique parce que le clan des Bahanza était à la base du pouvoir royal, Ambassadeur Gasunzu a dit que l’histoire évolue. « L’histoire évolue. Au Burundi, on est passé de la monarchie à la démocratie où, pour accéder au pouvoir, on doit obligatoirement passer par les urnes. L’association Awa-Mpuzabahanza n’a donc rien à voir avec la politique », a fait savoir Ambassadeur Gasunzu. Ce dernier Gasunzu a également tranquillisé tous ceux qui pensent que le projet d’entraide mutuel entre les Bahanza qu’Awa-Mpuzabahanza met en avant ne serait pas une sorte discrimination des autres clans et que cela pourrait aboutir à des conflits. « Je ne crois pas que ce soit une sorte de discrimination et que cela peut entraîner des conflits. Seulement on va travailler en collaboration avec d’autres clans, et même leur donner des informations concernant le chemin que nous avons emprunté pour y arriver. 
Valider le plan d’action pour les cinq annéesAu cours de cette assemblée générale, les participants ont eu l’occasion d’approuver les bilans des réalisations 2017 au sein de l’association, aux niveaux national et régional. A travers ces derniers, la réalité qui en est ressortie est que les Bahanza comprennent mieux les objectifs d’Awa-Mpuzabahanza et que, dans certaines régions, les institutions sont complètes jusqu’au niveau communal.  Cette assemblée générale a également validé le plan d’action valable jusqu’en 2022. Parmi les priorités de ce plan d’actions figure la poursuite du recrutement des membres et la mise en place des représentants exécutifs partout où ce n’est pas encore fait, jusqu’au niveau collinaire ainsi que le commencement des travaux de développement de l’association Awa-Mpuzabahanza.    Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir