Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Cyprien Ntaryamira > Commémoration du XXIVe anniversaire de son assassinat

«Nous sommes appelés à changer nos comportements»

 

DSC 0676Chaque année, les Burundais commémorent la mort du président Cyprien Ntaryamira survenue dans un accident d’avion au Rwanda le 6 avril 1994. Dans une messe en sa mémoire, Mgr Evariste Ngoyagoye a fait savoir que, pour que de telles circonstances disparaissent dans les nations, tout dépendra de leurs peuples et de leur volonté. Après cette messe, les différentes personnalités notamment le président de la République, Pierre Nkurunziza, ont déposé des gerbes de fleurs sur sa tombe.  

 

Le Burundi a commémoré le XXIVe anniversaire de l’assassinat du président Cyprien Ntaryamira survenu au Rwanda lors d’une chute de l’avion qui transportait également le président rwandais Juvénal Habyalimana en 1994. Une messe en sa mémoire a eu lieu à la Cathédrale Regina Mundi avant le dépôt des gerbes de fleurs par différentes personnalités du pays dont le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza et son épouse.  D’autres hautes personnalités du pays notamment les parlementaires, les membres du gouvernement, les officiers des corps de défense et de sécurité, les diplomates accrédités à Bujumbura, les partis politiques agréés, et la famille de feu Cyprien Ntaryamira.Dans son homélie, l’archevêque émérite  de Bujumbura, Mgr Evariste Ngoyagoye, a d’abord rappelé que la résurrection du Christ et la nôtre sont un projet de Dieu. Cela parce que, comme le dit l’Evangile selon Jean, Dieu a tant aimé le monde jusqu’à donner son fils unique pour que quiconque croira en lui ait la vie éternelle.  Pour Mgr Evariste Ngoyagoye, quand on est avec Dieu, on est soutenu par sa puissance et on s’évertue à affronter plusieurs difficultés. Par contre, a- t-il ajouté « Si l’on veut réaliser des projets avec confiance avec sa propre  intelligence, sa propre force, son propre plan, l’on n’ira pas loin. Quelques fois on échoue. Mais soutenu et accompagné par Jésus-Christ, on réalise des prouesses. Si nous voulons donc cheminer ensemble avec le seigneur Jésus Christ, nous devons invoquer son nom chaque instant de notre vie ».Il a précisé qu’en offrant le déjeuner à ces disciples qui avaient passé la nuit à pêcher sans rien prendre, le Christ a voulu leur montrer qu’il reste toujours avec eux pour les consoler et les réconforter. « Jésus a voulu les rassembler car ils étaient dispersés, afin qu’ils sachent que dans leur vie, c’est l’amour et le soutien mutuel qui doivent les caractériser ». 

Quel est  le rôle de tout un chacun ?

« Comme le Christ est mort pour nos péchés, il nous est demandé de changer nos cœurs, d’abandonner tous nos péchés et nous comporter comme des rachetés. De cette manière, il n’y aura plus ni d’assassinats, ni de haine dans notre pays et dans le monde. Pour que des crimes comme l’assassinat que nous sommes en train de commémorer soient éradiqués dans les nations, tout dépendra des peuples, de leurs politiques, de leurs relations sociales, de leurs coutumes et de leur volonté », a souligné l’archevêque émérite de Bujumbura, Mgr Evariste Ngoyagoye. Après la messe, ces hautes autorités ont déposé des gerbes de fleurs sur la tombe de  feu président Cyprien Ntaryamira. Rappelons que ce dernier est né sur la colline Gitwe située dans la zone Mageyo en commune Mubimbi, province de Bujumbura.  Les cérémonies ont été clôturées par le discours de feu Cyprien Ntaryamira qui était en définitive axé sur  la discipline dans tous les secteurs de la vie nationale. 

Masta Shabani

Jean Bosco Nkunzimana     
            

Ouvrir