Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SENAT DU BURUNDI> Plénière du mardi 3 avril 2018

Le projet de loi portant Code d’hygiène et assainissement au Burundi adopté à l’unanimité

 

DSC 0878Le mardi 3 avril 2018, le Sénat du Burundi s’est réuni en sa séance plénière pour analyser le projet de loi portant Code d’hygiène et assainissement au Burundi. Mis en application, ce projet pourra jouer le rôle de prévention des maladies et assurer la propreté et l’assainissement des habitations. 

 

Dans son exposé des motifs, la ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Josiane Nijimbere qui avait représenté le gouvernement du Burundi pour donner plus de lumière aux sénateurs, a dit que l’objectif principal du projet de loi portant Code de l’hygiène et assainissement au Burundi est de devenir un texte de référence dans ce domaine, et cela dans le double but d’améliorer le bien-être et l’état de santé des citoyens burundais mais aussi de créer les conditions d’une prise de conscience individuelle et collective des problèmes liés à l’hygiène publique et à la salubrité, pour une gestion durable de ces derniers. 

Un projet de loi plus enrichi

Selon la ministre Nijimbere, le code en vigueur est lacunaire car il ne parle que de l’hygiène, de l’organisation des hôtels et des maisons de passage, des restaurants et bistrots, des mesures prises quand des maladies endémiques se déclarent, la réglementation de la natation dans les lacs et rivières, etc. « En plus de cela, le présent projet de loi qui s’appuie sur le règlement sanitaire international, approuvé par l’organisation mondial de la santé en 2005, prévoit une sensibilisation de la population pour se soucier plus de l’hygiène dans leurs habitations, leurs avenues, leurs villages et leurs villes, de l’hygiène des aliments et de l’eau ainsi que l’hygiène des entreprises, sans oublier l’hygiène de la mère et de l’enfant. Elle doit aussi être sensibilisée sur la lutte des parasites vecteurs des maladies, la lutte contre les maladies endémiques et la protection de la santé de tout un chacun. Il prévoit même des pénalités pour ceux qui iront à son encontre », a indiqué Mme Nijimbere. La minitre de la santé a également fait savoir que ce projet de loi sera plus important dans la lutte effective contre les maladies d’hygiène et le transfert des maladies endémiques entre les pays ou les régions. D’où alors, a-t-elle dit, « le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida ne ménagera aucun effort pour la mise en application de tous ses articles dans le but d’une promotion accrue de l’hygiène et assainissement au Burundi ». Ce projet de loi portant Code de l’hygiène et assainissement au Burundi a été adopté à l’unanimité par le Sénat du Burundi, moyennant quelques amendements de forme et de fond. 
Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir