Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE KARUSI> Séance de moralisation de la société par le chef de l’Etat

Désintoxiquer les Burundais des pratiques coloniales et néocoloniales divisionnistes

 

DSC 0909Dans la province de Karusi, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a animé une séance de moralisation de la société le mercredi 7 mars 2018. Les Burundais ont besoin d’être désintoxiqués des pratiques à tendance divisionnistes héritées de la colonisation et du néocolonialisme. Le chef de l’Etat veut les ramener dans le droit chemin en commençant par les écarter des enseignements coloniaux. 

 

La séance de moralisation de la société par le chef de l’Etat en province de Karusi  a vu la participation des parlementaires élus dans cette circonscription, d’autres hauts cadres de l’Etat natifs de cette province, les responsables issus de toutes les couches socioprofessionnelles œuvrant dans cette province, les responsables de l’Administration, etc.. Karusi a été la dixieme province à bénéficier d’une séance de moralisation par le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza. Il reste encore deux séances pour Karusi et d’autres puisque cet enseignement prendra, neuf heures et le premier  tour concernant uniquement trois heures, selon le porte-parole du président de la RépubliqueAprès la rencontre qui a eu lieu à huis clos, le porte-parole du président de la République, Jean Claude Ndenzako Karerwa a fait savoir à la presse qu’au cours de cette rencontre le chef de l’Etat a rappelé aux participants l’origine du Burundi, son évolution dans le temps et dans le contexte géopolitique, et a marqué un accent particulier sur où les Burundais doivent mener leur pays. «Le chef de l’Etat a exhorté les participants» à bien vouloir puiser dans la parole patrimoine des Burundais. A prendre pour référence certains rois et d’autres personnalités, notamment les héros de l’indépendance et de la démocratie.Pour le chef de l’Etat, les Burundais doivent puiser dans la tradition burundaise de bonnes pratiques d’unité, de solidarité et de bravoure. Les exemples ne manquent pas, il leur a renvoyé à se remémorer le courage des braves hommes comme Ntare Rushatsi Cambarantama, Ntare Rugamba et d’autres.D’après le porte-parole du président de la République, Pierre Nkurunziza veut désintoxiquer les Burundais de l’intoxication issue de la période coloniale et néocoloniale. Ce sont notamment l’esprit divisionniste semé par les colons par des enseignements erronés. Ce qui avait réduit la vision des Burundais. Selon toujours M. Karerwa, dans la moralisation de la société, le chef de l’Etat vise donc à amener les Burundais à s’écarter de l’enseignement colonial et néocolonial pour arriver à léguer aux générations futures un Burundi meilleur. Un pays sans division quelle qu’elle soit, avec une solidarité et une unité qui avaient caractérisé nos ancêtres. Et d’ajouter que la campagne de moralisation vient en complémentarité avec le programme national de la formation patriotique.
Amédée Habimana

Ouvrir