Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

EGLISE DU ROCHER DE BUYE>Culte dominical avec le couple présidentiel

Un chrétien est appelé à respecter l’autorité établie car elle vient de Dieu

 

DSC 0696En visite dans la province de Ngozi, le couple présidentiel s’est joint aux chrétiens de l’Eglise du Rocher de Buye dans le culte dominical du 4 mars 2018. Le respect de l’autorité établie à tous les niveaux et dans tous les secteurs et même en famille, la satisfaction de sa place en attendant la volonté de Dieu, etc. tels sont les thèmes qui ont dominé l’enseignement du jour par Révérende Pasteur Denise Nkurunziza, Première dame du pays. Quant au chef de l’Etat Pierre Nkurunziza, il a demandé aux chrétiens de rendre grâce à Dieu pour l’année 2018, une année de développement. 

 

Accompagné de son épouse, le chef de l’Etat a transmis les salutations   fraternelles aux chrétiens de l’Eglise du Rocher de Buye. Il a ensuite rappelé que nous venons de passer deux mois après le début de l’année 2018, une année de développement, de bonne santé, de prospérité, etc. comme cela a été une promesse divinepour les Burundais.  Et de rappeler à tout chrétien qu’il faut rendre grâce à Dieu pour les biens qu’Il ne cesse de combler au peuple burundais. Le président Nkurunziza a enfin souhaité aux chrétiens un développement intégral, chacun dans ses affaires et même dans la spiritualité.La prédicatrice du jour Révérende Pasteur Denise Nkurunziza, épouse du chef de l’Etat, a axé son enseignement sur le respect de l’autorité établie quelle que soit sa catégorie. Elle a ainsi tiré la parole de Dieu écrite dans la Bible et dans le livre des Nombres chapitre 16, 1-14 où les Juifs organisés par Nathan et d’autres allaient se révolter contre Moïse et tout l’ordre qu’il établissait. Mais comme toute autorité vient de Dieu Moïse a prié le Dieu Tout-Puissant qu’il manifeste sa puissance en exterminant les promoteurs de l’insurrection par une mort inhabituelle. Dieu a exaucé la prière de Moïse et ainsi le reste a constaté que son autorité et les ordres qu’il donnait au peuple de Dieu n’étaient pas son apanage. Malheureusement, les instigateurs de cette révolte qui voulaient s’enquérir de l’autorité de Moïse avaient des fonctions non négligeables. Mais, ils ne se sont sentis pas importants et ont voulu prendre par force l’autorité de Moïse. Pasteur Denise Nkurunziza a rappelé aux chrétiens que toute autorité quelle qu’elle soit vient obligatoirement de Dieu. C’est Dieu qui établit une autorité dans une place et celui qui se révolte contre elle n’a affaire qu’avec Dieu. Il en est de même dans la vie courante. Il nous faut respecter l’autorité, qu’elle soit de la dernière catégorie ou de haut niveau. Et d’ajouter que, depuis les temps anciens, les gens ont toujours voulu s’en prendre à l’autorité en place voulant la remplacer à tout prix. Ils ont toujours eu une même sanction : la mort. Car, qui se révolte contre Dieu ne s’attend qu’à la mort.D’après Denise Nkurunziza, il y a bien des gens à qui Dieu confie une autorité mais par arrogance se croient  meilleurs s’ils étaient placés  à  la hiérarchie supérieure. Mais c’est faux, a-t-elle martelé car, à l’église par exemple dans une chorale, on a une personne qui compose une chanson mais ne devient pas pour autant dirigeante de la chorale. Il y en a qui doivent composer les chansons, d’autres chanter et une autre diriger et chacun a ses dons et ses qualités que Dieu a mis en lui.

L’arrogance mêlée à l’esprit de révolte fait oublier le passé : une erreur fatale

L’épouse du chef de l’Etat est revenue sur les circonstances dans lesquelles se trouvaient les Juifs vers la Terre promise. Ils venaient de l’esclavage en Egypte où ils n’avaient aucun droit. Ils ne faisaient que travailler pour un pays qui n’est pas le leur et seulement ils recevaient comme récompense la nourriture. Mais, Moïse envoyé par Dieu les sauva puis reçut l’ordre de les ramener dans leur pays. C’est en route qu’ils commencèrent à se révolter contre lui mais en réalité c’était contre Dieu. Ils regrettaient le pain qu’ils mangeaient et le lait qu’ils buvaient en Egypte. Ils avaient déjà oublié les traitements inhumains qu’ils subissaient en tant qu’esclaves. Et tout cela à cause de l’arrogance qui poussait certains d’entre eux à envier l’autorité de Moïse, une autorité établie par Dieu.Et la Première dame d’ajouter que selon la Parole de Dieu écrite dans l’Evangile selon Saint Mathieu chapitre 23, il est déconseillé de se prévaloir les places de devant. Elle a donné l’exemple des Pharisiens qui aimaient des honneurs leur rendus en public et dans les assemblées. Ils étaient allés jusqu’à vouloir porter le nom de Rabbi destiné à Jésus-Christ. Denise Nkurunziza a fait un clin d’œil à ceux qui ne sentent pas satisfaits de la place qu’ils occupent dans la famille, au service, dans les partis politiques, dans l’administration à tous les niveaux, etc. et leur a demandé de se contenter de ce qu’ils ont car, l’autorité qu’ils aspirent peut-être que Dieu ne l’a pas voulu ainsi.
Amédée Habimana

Ouvrir