Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Fête des lanternes> Réception offerte à cette occasion

Pour le renforcement de la coopération sino-burundaise

 

DSC03900A l’occasion de la fête des lanternes célébrée en Chine au quinzième jour du premier mois de l’année, le protocole d’Etat, Zéphyrin Maniratanga, a offert, le samedi 3 mars 2018 à son domicile, une réception à l’endroit de la communauté chinoise vivant au Burundi. Il a indiqué qu’il l’a fait en tant que citoyen burundais et que cette idée lui est venue en tête depuis 2016. L’ambassadeur de Chine au Burundi a salué  l’implication forte de M. Maniratanga dans le renforcement de la coopération entre le Burundi et la Chine.  

 

 

Dans son discours, étant tout au début de l’année selon le calendrier chinois, M. Maniratanga a souhaité les meilleurs vœux à toute la communauté chinoise vivant au Burundi. Il l’a félicitée pour les succès accomplis au cours de l’année passée. Selon lui, ce jour de fête des lanternes est donc une occasion de faire connaissance et de coopérer pour l’intensification des relations entre les deux pays. 

Une initiative citoyenne

M. Maniratanga a aussi  indiqué que compte tenu de l'état d’«excellentes relations» entre la Chine et le Burundi, c’est une initiative «purement personnelle», en tant que citoyen burundais, pour le renforcement de ces liens d'amitié et de coopération sino-burundaise.C’est dans le cadre des civilités liées à la célébration de la fête chinoise des lanternes célébrée au début de chaque année en Chine, qu’il a choisi ce moment précis pour inviter une grande partie des membres de la communauté chinoise résidant à Bujumbura, pour leur faire sentir qu'ils ne sont pas étrangers en terre burundaise. Selon lui, il faut aussi que les peuples s’impliquent dans le renforcement des relations entre les deux Etats.  De son côté, l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, a remercié M. Maniratanga pour cette réception et a salué son implication dans la coopération entre le Burundi et la Chine. Parlant de la fête du Printemps et de la fête des Lanternes, il a indiqué que dans la tradition chinoise, la fête du Printemps est consacrée à la retrouvaille familiale et que les Chinois préférent se réunir en famille avec les parents et leurs proches. Tandis qu’à l’occasion de la fête des Lanternes les Chinois et surtout les jeunes préfèrent faire des nouvelles rencontres. « C’est l’occasion pour les filles et les garçons de trouver leurs fiancés ». 

Cette fête est une occasion pour d’autres pratiques

M. Changlin a aussi indiqué qu’à l’occasion de la fête des Lanternes, les Chinois font de la calligraphie, de la danse de lion ou de dragon. Ils font aussi des spectacles de marionnette et le théâtre d’ombre. « Un autre élément indispensable est qu’à l’occasion de cette fête, les Chinois mangent des boulettes sucrées, de la pâte de riz farcies cuite à l’eau dont la forme arrondie symbolise la réunion, la plénitude et le bonheur dans les familles ». M. Changlin trouve que le chef protocole d’Etat est un artisan et un militant de la coopération du Burundi avec la Chine. Et de laisser entendre que les Chinois, que ce soit les diplomates, les commerçants, les coopérants, les médecins, les privés, etc, compte tenu de leurs missions et de leurs cahiers de charge, ont le souhait de pouvoir continuellement compter sur le soutien constant de tous les amis burundais et le soutien des hautes autorités compétentes pour faciliter le traitement de tous les dossiers de coopération pour assurer la bonne marche de la coopération sino-burundaise. 
Astère Nduwamungu

Ouvrir