Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE BUKINANYANA> Réunion d’évaluation de l’état sécuritaire

Une note de 96,5% a été octroyée à la quadrilogie par le chef de l’Etat

 

DSC 0244En visite dans la province de Cibitoke, le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a dirigé en commune Bukinanyana, une réunion de la quadrilogie pour évaluer l’état sécuritaire. Le constat après analyse a été que la paix et la sécurité sont globalement bonnes sur tout le territoire national malgré quelques cas de crimes inhabituels tels que l’infanticide, le parricide, etc., qui se sont manifestés au début de cette année, mais dont les institutions habilitées sont à l’œuvre pour leur éradication. Le chef de l’Etat a attribué aux intervenants dans le secteur de la sécurité une note de 96,5%. 

 

Dans cette réunion de la quadrilogie pour évaluer l’état sécuritaire du pays, étaient présents le président de la Cour suprême, les ministres tels que celui ayant en charge l’administration du territoire, Pascal Barandagiye, celui de la sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni, la ministre de la Justice et garde des sceaux, Aimée Laurentine Kanyana et le secrétaire permanent du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants. D’autres hauts cadres de ces ministères étaient également présents. Ce sont entre autres tous les gouverneurs de province, les commissaires provinciaux de la police, les commissaires régionaux de la police, les commandants des régions militaires, les procureurs de tous les parquets et les présidents des cours d’Appel. La réunion s’est tenue à huis clos. A la sortie de la réunion, le ministre de la Sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni, a annoncé à la presse qu’il s’agissait d’une rencontre d’évaluation après la dernière réunion qui a eu lieu vers la fin de l’année 2017. Et d’ajouter que le constat a été que l’évolution de la situation sécuritaire est positive. Et la preuve a été le bon déroulement de la récente opération de l’enrôlement électoral qui s’est très bien passé. Toutefois, selon M. Bunyoni, il a été constaté que, depuis le début de cette année 2018, il s’est remarqué des crimes inhabituels au Burundi. C’est notamment les crimes d’infanticide, de parricide, des filles qui mettent au monde et égorgent du coup leurs nouveaux-nés, le suicide et des gens qui arrivent à enterrer des gens vivants dans le cadre de « la justice » populaire. Ces crimes ont attiré l’attention de tout le monde quitte à ce que dans les meilleurs délais il y’ait des réflexions poussées pour juguler ces phénomènes nouveaux. Durant les deux derniers mois, 66 personnes sont décédées suite aux accidents de roulage, a ajouté le ministre Bunyoni. Un autre phénomène a été remarqué, notamment la contrefaçon des médicaments. Heureusement que les coupables ont été appréhendés, a-t-il précisé.

La quadrilogie est appelée à redoubler d’efforts en travaillant en synergie

Au vu de la situation, le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a prodigué des conseils appropriés aux concernés. Il a en outre félicité la quadrilogie dans les efforts consentis pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Les intervenants dans le domaine de l’environnement ont été remerciés par le chef de l’Etat pour le reboisement et d’autres activités visant la protection de l’environnement.Le chef de l’Etat a fait remarquer qu’il est nécessaire de conjuguer les efforts pour lutter contre les vols perpétrés sur des chantiers routiers, surtout du carburant et d’autres matériels de construction car causant des préjudices graves au gouvernement. En outre, les autorités doivent prévenir et réprimer les cas de fraudes ainsi que les contrefaçons médicamenteuses.Quant aux accidents de roulage, le Président Nkurunziza a demandé aux concernés de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour protéger la population. Mais l’action ne doit pas se limiter à la prévention, il faut également la répression des infractions. Un accent a également été mis  sur ceux qui continuent l’exploitation illégale des minerais. La quadrilogie dans son ensemble a été appelée à s’unir contre les fraudes et la corruption qui se manifestent encore dans le secteur. A la fin de la réunion, indique le ministre Bunyoni, le président de la République a octroyé aux intervenants dans le secteur de la sécurité une note de 96,5%.
Amédée Habimana

Ouvrir