Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CENI> Enrôlement des électeurs

Le Premier vice-président de la République appelle tous le Burundais à répondre à cette activité de grand intérêt

 

DSC 2762Au premier jour des activités d’enrôlement des électeurs aux élections du référendum constitutionnel, le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, s’est fait inscrire au Lycée municipal Nyakabiga. Il appelle tous les Burundais à répondre à cette activité de grand intérêt pour la souveraineté du pays. 

 

Conformément à  l’arrêté numéro 097/Ceni du 31 janvier 2018, de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni)  portant la période allant du 8 au 17 février pour l’inscription au rôle électoral pour le référendum constitutionnel de 2018 et pour les élections générales de 2020, l’enrôlement a commencé dans tout le pays   le jeudi 8 février 2018.  En réponse à cette activité,  le Premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, s’est rendu, au Lycée municipale Nyakabiga de la zone urbaine Nyakabiga dans la municipalité de Bujumbura, où il s’est fait enregistrer.Après cette activité citoyenne, Gaston Sindimwo a informé à la presse qu’il vient par là, de se procurer d’un ticket de participation. « Nous sommes venus ici pour nous enrôler afin de mieux préparer les élections en rapport avec la référendum constitutionnel et aussi pour avoir un ticket qui nous permettra d’aller aux élections générales, qui nous permettra d’aller à la compétition ou d’aller assister au match. Vous ne pouvez pas aller ni à la compétition ni assister au match sans ticket », a fait entendre le Premier vice-président, Gaston Sindimwo.M. Sindimwo appelle les Burundais de répondre à l’invitation de la Ceni. « Nous demandons à tous les Burundais et surtout les membres des partis politiques à se faire enregistrer afin de pouvoir avoir l’autorisation de participation aux compétions qui viendront demain », a-t-il ajouté.

Dans d’autres centres d’enrôlement, le travail a commencé avec un léger retard

Pour se rendre compte du déroulement de l’activité d’enregistrement des électeurs, la rédaction de votre quotidien s’est rendue dans les trois communes de la municipalité de Bujumbura où elle a visité différents centres d’enrôlement. Comme elle l’a constaté, ce travail a accusé d’un léger retard. En commune Muha, l’équipe a visité trois centres sur les trente-six (36) que compte la commune où sont engagés deux cent cinquante et un agents recenseurs (251),  et n’y a trouvé que des policiers venus pour assurer la sécurité. Quand elle s’est rendue au chef-lieu de la commune, elle a trouvé que tous les agents recenseurs étaient là pour récupérer les kits de travail. Un membre de la Cepi mairie et Encadreur de la commune Muha a fait savoir que ce retard est dû au fait que les kits de travail leur sont parvenus tardivement et que certains agents recenseurs venaient juste de partir pour le travail. La même situation s’est observée en commune Ntahangwa où dans la zone Kamenge, sur trois centres visités des cinquante-cinq (55) dans lesquels devront travailler cinq cent quatre-vingt (580) agents recenseurs, l’enrôlement n’avait pas encore commencé. Le président de la Ceci Ntahangwa, Honoré Niyomukiza a informé que ce retard est dû au fait que la distribution du kit s’est faite par ordre alphabétique des centres d’inscription pour éviter la discordance des numéros des carnets d’inscription et des carnets de reçus. La Ceni a autorisé les papiers suivants pour celui qui veut se faire enrôler. C’est notamment la Carte nationale d’identité, le passeport de voyage, la carte d’identité militaire, la carte d’identité de la police, la carte de la Mutuelle de la fonction publique, le permis de conduire biométrique, la carte d’assurance médicale, extrait d’acte de naissance.Cette opération d’enrôlement des électeurs pour le référendum constitutionnel de 2018 et les élections générales de 2020 se déroule dans tout le pays et sur tous les centres d’inscriptions répertoriés par la Ceni et prendra fin le 17 février 2018. Une opération qui sera effectuée à l’échelle nationale par 11 583 agents recenseurs supervisés par 3 473 encadreurs.  

Francois Habonimana (Stagiaire)

Amédée Habimana

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir